Bande Annonce de VILLE À VENDREDécouvrez la bande Annonce de VILLE À VENDRE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3222/fond/3222_w_500.jpg
Jean-Pierre Mocky
Bernadette LafontDaniel PrévostDarry CowlEddy MitchellJacqueline MaillanMichel SerraultPhilippe LéotardRichard BohringerTom NovembreValérie MairesseChristophe BierDominique LavanantFédodor AtkineFranckie PainJean-Pierre ClamiJean-Pierre MockyLaura GrandtMichael ConstantinePascale PetitAntoine MayorDominique ZardiJacques PetitjeanJean-Marie GrégoireLuc DelhumeauMaurice VallierMoïse PartoucheRoger Knobelspiess

VILLE À VENDRE

101 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Pierre Mocky.

Casting : Bernadette Lafont, Daniel Prévost, Darry Cowl, Eddy Mitchell, Jacqueline Maillan, Michel Serrault, Philippe Léotard, Richard Bohringer, Tom Novembre, Valérie Mairesse, Christophe Bier, Dominique Lavanant, Fédodor Atkine, Franckie Pain, Jean-Pierre Clami, Jean-Pierre Mocky, Laura Grandt, Michael Constantine, Pascale Petit. Antoine Mayor

Synopsis : A Moussin, petite ville de l'Est de la France, la majorité des habitants sont au chômage mais touchent secrètement d'avantageuses allocations de la part de la municipalité. Cette tranquillité factice est bientôt troublée par l'assassinat de la pharmacienne Delphine Martinet, qui s'apprêtait faire des révélations compromettantes. Le maire et la gendarmerie laissent croire à une mort naturelle. Mais Orphée, un routard de passage, a assisté au meurtre. Avec l'aide d'Elvire, une préparatrice en pharmacie décidée à venger sa patronne, il va mener l'enquête et découvrir des malversations de la part de grandes multinationales acoquinées avec les notables du coin.

Scénario : André Ruellan, Jean-Pierre Mocky, Michelle Delmotte.
Musique : Vladimir Cosma.
Pays : France
Tags : Drame, Provinces de France, Signé Mocky, Médecine et médecins, L'argent fait-il le bonheur ?, Sans travail, Cadavres d'origine française, Des gens du peuple, Comédie.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Se définissant comme un journaliste, Mocky a un regard acéré, puise ses sujets dans des faits de société. Moraliste, il dénonce les travers de l’espèce humaine. Esprit révolté contre les injustices, il pratique un cinéma qui gratte, parfois prémonitoire. Son goût pour le fantastique le colore de détails insolites, d’ambiances noires et de trognes bizarres. La satire se mue en inquiétante allégorie. Ville à Vendre en est un parfait exemple. Le cadre social est celui d’une France ravagée par le chômage, désindustrialisée. Moussin, petite ville délabrée, dont Michel Serrault est le député-maire, aux commerces fermés, aux usines détruites, illustre littéralement l’expression de ville morte. Elle est un avant-goût de l’Enfer dans lequel le personnage de Tom Novembre, prénommé Orphée, va descendre.

Inlassable voyageur, sillonnant la France à la recherche des endroits les plus expressifs, Mocky a choisi le bassin minier de la Lorraine. En 1991, il est fortement sinistré, les puits ferment les uns après les autres, jetant toute une population ouvrière au chômage. Tourné dans des coins reculés comme Joeuf, Rombas, Homécourt et Amnéville, son film bénéficie de décors réalistes, symboles d’une sidérurgie en déroute. Le cinéaste s’est installé sur les terrains d’usines fermées et a même pu profiter de la destruction d’un site, filmée en début du tournage.

Plus cynique et désabusé que ne le serait un cinéaste lyrique de la cause ouvrière, Mocky filme des chômeurs hébétés et hilares, engraissés par des allocations généreuses. Mais le taux d’embolie à Moussin dépasse largement celui de la moyenne nationale. A l’arrivée d’Orphée, les notables suspects meurent les uns après les autres. Son enquête révèlera un scandale comme Mocky les affectionne. Bel héritier du cinéma français d’avant-guerre, le réalisateur ne lésine pas sur les personnages. Son infernale radioscopie prend les allures d’un grand jeu de massacre, la construction dramatique qu’il pratique avec le plus d’entrain. Autour de Serrault, Jacqueline Maillan, Feodor Atkine, Daniel Prévost, Richard Bohringer, Dominique Lavanant, Eddy Mitchell, Michel Constantin, Darry Cowl, Philippe Léotard, Bernardette Lafont, Valérie Mairesse, Pascale Petit prennent la tête de sa monstrueuse parade.

Comment fait-il ? C’est toujours la même question posée à propos de Jean-Pierre Mocky et de ses castings incroyables. Depuis ses débuts comme cinéaste en 1959, il a toujours su séduire les vedettes par des conditions rapides de tournage, les sujets et les personnages proposés. Mocky construit ainsi un cinéma personnel, aux antipodes de la routine du FCFQ, ce Foutu Cinéma Français de Qualité qui rabote les aspérités pour le prime time télévisuel. Il semblerait justement, d’après Mocky, que Ville à Vendre, coproduit par TF1, fut ensuite boycotté par la chaîne qui le programma le dernier jour de son contrat de diffusion, à 23 heures. En showman avisé, Mocky y vit la main des laboratoires pharmaceutiques mis en cause par sa fiction. Sans plus apporter de preuves.

L’idée d’une censure politique séduit le cinéaste. Et si les raisons n’étaient pas, plus simplement, esthétiques ? Les détails grotesques, dérisoires, la laideur de sa sarabande ne conviennent pas au prime time. C’est la malédiction de Mocky et sa force. Elle explique par exemple la longue complicité que le liait à Michel Serrault. Le comédien adorait la liberté de création, parfois au bord du mauvais goût, que Mocky lui offrait. Hideux dans Ville à Vendre, il sacrifie une fois de plus au goût de Mocky pour la transformation physique, affublé d’une mâchoire prognathe et de minuscules prothèses fixées derrière les oreilles, pour les décoller.

Caricaturiste, admirateur de Jérôme Bosch, Mocky a aussi imposé au producteur Alain Sarde sa galerie de gueules. Déconcertée, l’équipe de production, rompue à des films plus classiques, n’en finissait plus d’accueillir en gare de Metz les singuliers phénomènes de Mocky. Citons Antoine Mayor, colosse acromégale, en fossoyeur, Gaby Agoston, un ex-trapéziste et acteur hongrois des années trente, venu de Paris pour jouer du youkoulélé dans un seul plan, Jacques Fortunas, un ingénieur qui sautait du haut des immeubles en parachute, Moïse Partouche en curé albinos. Sans agents artistiques, coupés des réseaux traditionnels, parfois inaudibles et ingérables, ils constituent, bien plus qu’Attal et Zardi, l’une des forces vitales du cinéma de Mocky. Au fait, Vandenbrook, le vieillard rajeuni au Juvenol, soulevant des altères dans l’épilogue, peroxydé et niais, à l’accent luxembourgeois, l’avez-vous reconnu ? C’est moi, à mes lointains débuts d’acteur.

Un des derniers encore bons Mocky. Exubérance des personnages. Passé le trouble dû aux transformations physiques outrancières de certains personnages, caractéristiques dans la plupart des films de Mocky, on peut apprivoiser le monde humoristique et satirique propre à ce cinéaste ...

Lire la suite
7
Alligator
le contexte
  • Egalement interprété par
    Michel Serrault
  • Pas si éloigné
    Un chirurgien accusé d'avoir assassiné sa femme est en réalité victime d'un complot fomenté par un redoutable laboratoire, sur le point de commercialiser un médicament aux effets secondaires indésirables.
  • Egalement realisé par
    Jean-Pierre Mocky
  • Dans le même genre
    Les laboratoires pharmaceutiques sont des "méchants" de cinéma décidément d'actualité...Ou quand l'intérêt privé prime sur le bien-être des populations !
A voir également
Affiche du film UNE NUIT À L ASSEMBLÉE NATIONALE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEUX HEURES MOINS LE QUART AVANT JÉSUS-CHRIST

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALLIANCE CHERCHE DOIGT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE TÉMOIN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés