Bande Annonce de VINCENT N'A PAS D'ÉCAILLESDécouvrez la bande Annonce de VINCENT N'A PAS D'ÉCAILLES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7139/fond/7139_w_500.jpg
Thomas Salvador
Thomas SalvadorVimala PonsYoussef HajdiNicolas JailletNina Meurisse

VINCENT N'A PAS D'ÉCAILLES

74 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Thomas Salvador.

Casting : Thomas Salvador, Vimala Pons, Youssef Hajdi, Nicolas Jaillet. Nina Meurisse

Synopsis : A priori, Vincent est un garçon ordinaire. Il vit dans un coin reculé de France, travaille sur des chantiers, mène un quotidien simple... Mais il cache bien son jeu : dès qu'il est en contact avec l'eau, Vincent voit ses forces décupler...

Scénario : Thomas Bidegain, Thomas Cheysson, Thomas Salvador.
Pays : France
Tags : Science-fiction, Drame, Super-héros, de moins de 90 minutes, Nouvelle Nouvelle Vague française.

à partir de

9.99
voir ce film

On le sait : la culture des superhéros est étroitement liée aux Etats-Unis. Là-bas, sont nés Batman, Superman, Spider-Man, The Flash, Hulk, Captain America, Wonder Woman et des tas d’autres que le cinéma s’est totalement réappropriés depuis le début des années 2000 et la sortie de X-Men de Bryan Singer. Depuis, il n’y a pas une année sans blockbuster explosif qui étudie la psyché et les limites de nos superhéros en spandex. Pour eux, le cinéma américain s’habille de spectaculaire, d’une machinerie marketing hyperchère. Nous, on vous propose l’inverse : Vincent n’a pas d’écailles. Peut-être l’un des films français les plus audacieux de 2015.

Pour son premier film, le réalisateur Thomas Salvador se met en scène en superhéros du quotidien : Vincent. Il habite dans un coin paumé de France, il bosse sur des chantiers, il n’est pas spécialement costaud, ni particulièrement brillant. En revanche, dès qu’il est en contact avec l’eau, Vincent est surpuissant. Ce pouvoir, il le garde secret évidemment. Mais quand il tombe amoureux, il est obligé de se dévoiler et de baisser sa garde… Et quand un superhéros baisse sa garde, ça ne sent jamais très bon.

Film minimaliste, limite austère à première vue, Vincent n’a pas d’écailles détourne à son avantage tous les codes du film de superhéros, avec ceux du cinéma français. Et en plus d’être assez palpitant, il est hautement ludique. Thomas Salvador regrette « le chaos numérique » dans lequel le cinéma baigne le superhéros de l’ère moderne. Il lui offre un film où il peut évoluer dans son plus simple appareil. Et c’est beau. 

Vous l’avez constaté par vous-même, Vincent n’a pas d’écailles porte un regard, un point de vue très particulier, sur le mythe superhéroïque et même sur le comic-book movie en lui-même, qui le rend extrêmement divertissant. Il y a pourtant un passage obligé du film de superhéros par lequel Thomas Salvador a refusé de passer : l’origin story, soit l’explication de la manière dont un superhéros acquiert ses superpouvoirs. Le réalisateur explique que si la genèse de Vincent n’est pas à l’écran, lui l’a écrite et la connaît. Il a coupé une scène où Vincent racontait à Lucie la première fois qu’il s’était rendu compte de ses pouvoirs et lui disait qu’il en ignorait la source.

Vincent n’a pas d’écailles est donc le premier long métrage de Thomas Salvador qui était auparavant une figure du monde du court métrage. Cet ancien pensionnaire de la Villa Médicis a toujours été autant derrière que devant la caméra. Pas par narcissisme, dit-il, mais par peur. Pour Vincent n’a pas d’écailles, il a failli engager un autre comédien mais au dernier moment, il s’est dit que ce serait compliqué à gérer car la direction d’acteur restait son plus grand défi. Et puis l’idée de travailler avec son corps le séduisait bien, lui qui a pratiqué la danse et l’alpinisme et aime les comédies musicales ou les films de kung-fu…

Vous avez remarqué que la fin de Vincent n’a pas d’écailles est un hommage aux origines nord-américaines du super-héros puisque c’est là-bas, par delà l’Atlantique, que Vincent se réfugie. Dans une première version du scénario, Vincent devait d’ailleurs aller jusqu’aux pieds de la Statue de la Liberté. D’ailleurs, pour info, Thomas Salvador n’est pas le seul auteur de Vincent n’a pas d’écailles : il a notamment été épaulé par Thomas Bidegain, scénariste important dans le cinéma français puisqu’il a coécrit Un Prophète et De Rouille et d’os de Jacques Audiard, mais aussi Saint-Laurent, le biopic de Yves Saint-Laurent réalisé par Bertrand Bonello. Son premier film de réalisateur, Les Cowboys, a d’ailleurs été sélectionné pour l’édition 2015 du Festival de Cannes.

le contexte
A voir également
Affiche du film BLACK
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MOHAMED DUBOIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GREEN LANTERN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTRO BOY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite