VIRGIN SUICIDES

Parce que le premier film de Sofia Coppola était une déclaration d'amour à l'adolescence
Drame - 2000 - Etats-Unis d'Amérique - 93 MIN - VM - Tous publics
Une petite ville du Michigan, dans les années 70. Cinq copains passent le plus clair de leur temps à épier les cinq soeurs Lisbon, aussi belles qu'éthérées, tenues sous la coupe de parents étouffants. Madame Lisbon, autoritaire et puritaine à l'excès, impose à sa progéniture des règles de vie très strictes...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Tel père, telle fille dit le dicton. Parfois au cinéma la chose se vérifie, notamment quand Sofia, la fragile fille du géant Francis Coppola, passe à la mise en scène et réalise un premier film aussi stupéfiant que « The virgin suicides ».

Il y est question et nous allons le voir ensemble, de la vie de famille chez les Lisbon, surtout celle des quatre filles de la maison, qui vivent dans la préservation de leur pureté, sous le haut patronage de la morale chrétienne et de la coutume dans une puritaine petite ville américaine.

Kirsten Dunst enchante le film et les grands seconds rôles lui confèrent une familiarité entêtante. James Woods le père, Kathleen Turner la mère, Danny de Vito le psy. Et chez les galopins le jeune et fringuant Josh Hartnett. Nous sommes en 1999 et l’Amérique rejoue « La fureur de vivre », sauf que chez les filles c’est plutôt celle de mourir.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Kirsten Dunst

Vivre vite, mourir jeune et faire un beau cadavre, c'est le slogan générationnel, généralement attribué à James Dean, des jeunes adultes modernes et éternellement romantiques. Avec Outsiders, Coppola le père met en scène la langueur des générations montantes entre délinquance et désespoir esthétique.

Sofia Coppola

La chronologie désinvolte et tragique des derniers jours d'un artiste, perdu dans son propre succès. Il finira par mettre fin à ses jours, au bout d'une dépression dont il ne connaît réellement pas les causes. Le film est inspiré du destin tragique de l'icône du grunge, Kurt Cobain, leader charismatique de Nirvana.

MELANCHOLIA DE LARS VON TRIER (2011)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS