Bande Annonce de WAKE IN FRIGHT (VERSION RESTAUREE)Découvrez la bande Annonce de WAKE IN FRIGHT (VERSION RESTAUREE) sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7655/fond/7655_w_500.jpg
Ted Kotcheff
Chips RaffertyDonald PleasenceGary BondJack ThompsonSylvia KeyAl ThomasJohn ArmstrongJohn MeillonPeter WhittleSlim de GreyMaggie DenceNorman EskineOwen Moase

WAKE IN FRIGHT (VERSION RESTAUREE)

104 mn

Note de SensCritique :

7.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Ted Kotcheff.

Casting : Chips Rafferty, Donald Pleasence, Gary Bond, Jack Thompson, Sylvia Key, Al Thomas, John Armstrong, John Meillon, Peter Whittle, Slim de Grey, Maggie Dence, Norman Eskine. Owen Moase

Synopsis : C’est les vacances de Noël. John Grant, l’unique instituteur d’une école perdue dans le désert australien savoure l’idée de quitter cet enfer de chaleur et de poussière pour aller se reposer chez lui, à Sydney. Il a une correspondance dans la ville de Bundanyabba où il doit rester en transit une nuit. Le soir, il sort boire une bière et rencontre le shérif Jock Crawford qui lui fait découvrir sa bourgade. Notamment un tripot clandestin où les locaux misent leur argent à pile ou face. Grant, qui a beaucoup bu, se laisse emporter par la fièvre du jeu. Il gagne beaucoup avant de tout perdre. Y compris le prix de son billet d’avion pour Sydney.

Scénario : Evan Jones.
Musique : John Scott.
Pays : Australie
Tags : Aventure / Action, Drame, Passionnant mais dérangeant, Pires profs, Editions Originales, Un chasseur sachant chasser, Films australiens, Nuit blanche , Les films à voir avant de mourir par Mad Movies.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Wake in Fright, également exploité en France sous le titre de Réveil dans la terreur, est l’adaptation d’un roman écrit par le journaliste australien Kenneth Cook en 1961. En 1963, l’acteur anglais Dirk Bogarde en avait acquis les droits espérant que Joseph Losey, qui venait de le diriger dans The Servant, l’adapte au cinéma. Mais le projet n’aboutira pas. C’est toutefois Evan Jones, le scénariste de plusieurs films de Losey dont Les Damnés, qui va se charger d’écrire le scénario d’après le roman de Cook. Et c’est lui qui va avoir l’idée de faire appel à Ted Kotcheff pour le réaliser.

Le Canadien Ted Kotcheff, futur réalisateur du premier Rambo dont certaines scènes de violence désespérée font écho à Wake in Fright, vit alors en Angleterre où il s’est fait connaître par ses travaux pour la télévision et le cinéma. Dont Two Gentlemen Sharing, justement écrit par Evan Jones. Alors en pleine période hippie, Kotcheff, traumatisé par les images de la guerre du Vietnam qu’il voyait quotidiennement à la télévision avoue s’être reconnu dans la noirceur et le dégoût de la nature humaine véhiculé par le scénario.

C’est pour cela qu’il ne faut pas voir Wake in Fright comme une critique de l’Outback australien et de ses habitants, mais bien une plongée en territoire hostile qui prend la forme d’un cauchemar éveillé pour dépeindre dans la chaleur, la poussière et les hectolitres de bières ingurgités, la violence au cœur de l’homme. Ce que rend magnifiquement les choix de mise en scène. À commencer par la palette des couleurs jaunes, oranges et ocres qui excluent le bleu et le vert pour renforcer la sensation de chaleur à l‘écran. Mais aussi le travail sur bande son et le montage qui, télescopant prises de vues réalistes et images oniriques, permet de mieux appréhender ce qui se passe dans la tête du protagoniste.

Avant de se lancer dans la réalisation de Wake in Fright, Ted Kotcheff a tenu à s’imprégner de l’ambiance des lieux en vivant sur place plusieurs mois. C’est ainsi qu’il a découvert Broken Hill bourgade de 20 000 habitants perdus au beau milieu du désert australien où il a reconstitué la ville de Bundanyabba où échoue son personnage. Comme lui, il y a passé des nuits à boire et à se bagarrer, dans une ambiance de virilité agressive qu’il a très bien su rendre à l’écran.

Pour camper son héros, instituteur plein de morgue qui va faire l’expérience de sa vie, Kotcheff a fait appel au Britannique Gary Bond, très remarqué dès sa première apparition au cinéma dans le film Zoulou. Et c’est Donald Pleasence, qui avait fait forte impression dans le Cul-de-sac de Polanski qui incarne le médecin ambigu chez qui il séjourne. Dès le premier jour de tournage, Chips Rafferty qui interprète le shérif du film, s’est révolté contre le fait d’avoir à boire un liquide sans alcool censé figurer la bière à l’écran. Il a imposé à la production que lui, comme tout le reste de la distribution, ne boirait pendant les prises que de la vraie bière. Ce qui faisait qu’à la fin de la journée, beaucoup de comédiens étaient réellement saouls.

Un même souci de réalisme a conduit Kotcheff à filmer de véritables chasseurs de kangourous dans la scène du massacre nocturne. Comme les personnages du film, les chasseurs ont commencé par tuer les animaux avec leurs carabines avant d’être moins précis une fois ivres et de devoir achever les animaux blessés au couteau. À l’écran, ces images documentaires parfaitement intégrées à la fiction sont insoutenables. Mais après consultation de divers organismes pour la protection des animaux en Australie et au Royaume-Uni, la production a choisi de ne pas couper ces scènes au montage afin de mieux faire comprendre aux spectateurs l’incroyable violence perpétrée contre une espèce alors en voie de disparition.

Yabba the hunt

Un des plus brillants types avec qui j’ai bossé m’a souvent répété qu’il ne fallait jamais être redevable de personne. Jamais. Le moindre petit service accepté devant, presqu’à coup sûr, impliquer une contre-partie à venir, la chose constitue le plus court chemin ...

Lire la suite
9
guyness

Wake in Fright - Bienvenue en Australie

Wake in Fright ou Outback (titres d'origine) est un film australo-américain réalisé par Ted Kotcheff en 1971, adapté de la nouvelle éponyme de Kenneth Cook. Onze ans avant le premier (et seul bon) volet de la quadrilogie Rambo qui lui ouvrira les portes de Hollywood, le réalisateur ...

Lire la suite
9
Morrinson

Very mad trip

Avant même de se pencher plus avant sur ses abîmes, Wake in Fright a tout pour séduire : un long sommeil depuis sa sortie, une aura de film sans concession, des scènes réelles de massacre de kangourous et une plongée dans les bas-fonds de la nature humaine, entre biture, ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper
le contexte
A voir également
Affiche du film MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET DU MAL

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA ROUTE EST OUVERTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES PROIES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAD MAX

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés