Bande Annonce de WAR, INC.Découvrez la bande Annonce de WAR, INC. sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2582/fond/2582_w_500.jpg
Joshua Seftel
Dan AykryodHilary DuffJoan CusackMarisa TomeySergej TrifunovicBen KingsleyJohn MclaughlinLyubomir NeikovNed BellamyGeorge ZlatarevNikolay Stanoev

WAR, INC.

102 mn

Note de SensCritique :

4.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Joshua Seftel.

Casting : Dan Aykryod, Hilary Duff, Joan Cusack, Marisa Tomey, Sergej Trifunovic, Ben Kingsley, John Mclaughlin, Lyubomir Neikov, Ned Bellamy, George Zlatarev. Nikolay Stanoev

Synopsis : Brand Hauser, un tueur à gages sans scrupule, est engagé par le président d'un groupe américain implanté au Turaquistan pour éliminer Omar Sharif, le PDG d’un conglomérat pétrolier ugikistanais, gênant le développement de son entreprise au Turaquistan. Pour atteindre sa cible, il va surveiller le mariage de Yonica Babyyeah, la star locale...

Scénario : Jeremy Pikser, Joan Cusack, Mark Leyner.
Musique : David Robbins.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Les débuts de …, Tueurs américains, Le monde d'aujourd'hui.

à partir de

9.99
voir ce film

Né à New York en juillet 1968, le réalisateur américain Joshua Seftel se fait d’abord connaître, au début des années 1990, avec une série de documentaires remarqués et éclectiques, allant du destin des petits orphelins roumains en attente d’adoption, à la fin tragique d’Ennis Cosby, le fils du comédien Bill Cosby, assassiné en janvier 1997, à l’âge de 27 ans.

 

Tout en poursuivant son travail de documentariste, il va, pour la première fois, en 2003, aborder la fiction avec Breaking the Mold, un court métrage mettant en scène une jeune femme victime de la pollution atmosphérique. C’est ainsi que, tout naturellement, il réalisera, en 2008, son premier long métrage de fiction, War, inc., une fable énorme consacrée au quotidien d’un tueur à gages sans scrupule, payé pour éliminer Omar Sharif, pas le comédien, Omar Sharif, le PDG d’un conglomérat pétrolier ugikistanais, quelque part dans la désertique, et imaginaire région du Turaquistan, en guerre avec les Etats-Unis et bien obligée de passer par les entreprises américaines pour reconstruire le pays !

 

Dans le rôle du tueur à gages, vous allez retrouver John Cusack, le grand frère mort prématurément dans Stand By Me, le fils d’Anjelica Huston dans les Arnaqueurs ou encore le candide journaliste de Minuit dans le jardin du bien et du mal. C’est après avoir découvert Baghdad Year Zero, un article de la journaliste canadienne – et altermondialiste – Naomi Klein, paru en septembre 2004 dans Harper's Magazine, que John Cusack décida de s’intéresser à la question, devenant le producteur et le coscénariste du film, comme il l’avait été en 1977 pour Tueurs à gages, la comédie noire de George Armitage dans laquelle il incarnait, déjà, un professionnel de l’élimination physique. D’ailleurs, il lui arriva de présenter War, inc., comme un Tueurs à gages 2.

 

Face à lui, dynamitant son statut d’idole des jeunes téléspectatrices fans de Lizzie McGuire, vous découvrirez Hilary Duff en Britney Spears d’Asie centrale, à la veille de son très mouvementé mariage. Accessoirement chanteuse à succès, créatrice de mode et de parfums, on avait déjà vu Hilary Duff au cinéma en jeune espionne dans Cody Banks : agent secret, avant qu’elle n’intègre la remuante famille nombreuse de Steve Martin dans Treize à la douzaine.

 

Vous reconnaîtrez aussi Marisa Tomei en intrépide journaliste, Dan Aykroyd en vice-président, Ben Kingsley en vice-roi, ainsi que Joan Cusack en assistante empressée et, très brièvement, William Cusack en militaire shooté à la caféine, l’un et l’autre étant, respectivement, la grande sœur et le grand frère de John Cusack !

 

Maintenant que vous avez vu le film de Joshua Seftel, cette très énorme caricature de l’impérialisme américain, vous comprenez les raisons de sa confidentielle exploitation aux Etats-Unis et dans le monde où il évita, le plus souvent, la case « salles de cinéma » pour sortir, directement, en vidéo. En 2008, la charge était, sans doute, trop violente, alors que logeait encore à la Maison Blanche, un certain George W. Bush qui, en mars 2003, avait déclaré la guerre à l’Irak.

 

Il faut dire que les thèses de l’altermondialiste Naomi Klein, dont s’inspirèrent les auteurs du film et dont certains essais portent des titres aussi éclairants que Mourir pour McDo en Irak, étaient loin de faire l’unanimité chez l’Oncle Sam. De plus, le ton adopté, résolument humoristique, voire grotesque, acheva de détourner les spectateurs américains de cette étrange production indépendante et particulièrement irrévérencieuse. En effet, du vice-président donnant ses ordres assis au fond de ses toilettes, aux danseuses équipées de prothèses fabriquées par la même entreprise que les bombes qui les ont estropiées, en passant par les journalistes croyant être au front alors qu’ils ne participent qu’à un immense jeu vidéo, l’humour, à la fois potache et second degré, de ce film hors normes, ne fut guère prisé par une opinion américaine, encore sous le coup d’événements, sans doute, trop récents et, de toute façon, bien peu encline à l’autocritique.

 

Plus curieusement, la sortie française du film, prévue pour le mercredi 13 mai 2009 – le même jour que Millénium – fut annulée, sans explication, deux semaines plus tôt. Il faut croire que l’invasion du Turaquistan ne faisait pas l’unanimité, non plus, au pays de Dominique de Villepin, pourtant auteur, comme on le sait, d’un discours anti-guerre d’Irak, resté fameux !

 

C’est donc grâce à FilmoTV.fr que vous avez pu découvrir le premier long métrage de Joshua Seftel qui est aussi le 10e film interprété par John et Joan Cusack, le frère et la sœur qui, dès leurs débuts en 1983, n’hésitèrent pas à s’afficher dans les mêmes productions, telles que Broadcast News, avec William Hurt. Quant à leur frère, William Cusack, que vous avez vu, ici, en militaire accro à la caféine, vous l’aviez déjà entraperçu, avec son père Dick Cusack, dans le Fugitif, avec Harrison Ford, et, seul (enfin !), dans Ed Wood de Tim Burton.


De leurs côtés, 16 ans plus tôt, Ben Kingsley et Dan Aykroyd s’étaient croisés dans les Experts, le thriller informatique, également mené par Robert Redford et Sidney Poitier.

 

Enfin, dans le rôle du télévangéliste John McLaughlin, le cinéaste fit appel au véritable John McLaughlin, non pas le musicien de jazz, ni l’ancien directeur adjoint de la CIA, tous deux de parfaits homonymes, non, ce John McLaughlin-là est un véritable animateur de télévision, ex-jésuite et ex-plume de Richard Nixon.

 

Pur cyberpunk mais sans cyber

J'ai regardé ce film comme un film cyberpunk (je cherchais des films navigant dans ce monde) et j'ai été agréablement surpris. C'est une comédie mettant en scène un solo, c'est-à-dire un mercenaire accomplissant des missions dans l'ombre des corporations, généralement ...

Lire la suite
9
Tartogra
le contexte
A voir également
Affiche du film THE PRINCE

à partir de

3.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES LOONEY TUNES PASSENT À L ACTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ZODIAC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASSASSINS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés