WAR, INC.

À partir de 2.99 €
Parce que c'est la 10ème fois que John Cusack joue avec sa grande soeur Joan
Comédie - 2009 - Etats-Unis - 107 MIN - VM - HD - Tous publics

Brand Hauser, un tueur à gages sans scrupule, est engagé par le président d'un groupe américain implanté au Turaquistan pour éliminer Omar Sharif, le PDG d’un conglomérat pétrolier ugikistanais, gênant le développement de son entreprise au Turaquistan. Pour atteindre sa cible, il va surveiller le mariage de Yonica Babyyeah, la star locale...

Réalisé par

4.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Né à New York en juillet 1968, le réalisateur américain Joshua Seftel se fait d’abord connaître, au début des années 1990, avec une série de documentaires remarqués et éclectiques, allant du destin des petits orphelins roumains en attente d’adoption, à la fin tragique d’Ennis Cosby, le fils du comédien Bill Cosby, assassiné en janvier 1997, à l’âge de 27 ans.

 

Tout en poursuivant son travail de documentariste, il va, pour la première fois, en 2003, aborder la fiction avec Breaking the Mold, un court métrage mettant en scène une jeune femme victime de la pollution atmosphérique. C’est ainsi que, tout naturellement, il réalisera, en 2008, son premier long métrage de fiction, War, inc., une fable énorme consacrée au quotidien d’un tueur à gages sans scrupule, payé pour éliminer Omar Sharif, pas le comédien, Omar Sharif, le PDG d’un conglomérat pétrolier ugikistanais, quelque part dans la désertique, et imaginaire région du Turaquistan, en guerre avec les Etats-Unis et bien obligée de passer par les entreprises américaines pour reconstruire le pays !

 

Dans le rôle du tueur à gages, vous allez retrouver John Cusack, le grand frère mort prématurément dans Stand By Me, le fils d’Anjelica Huston dans les Arnaqueurs ou encore le candide journaliste de Minuit dans le jardin du bien et du mal. C’est après avoir découvert Baghdad Year Zero, un article de la journaliste canadienne – et altermondialiste – Naomi Klein, paru en septembre 2004 dans Harper's Magazine, que John Cusack décida de s’intéresser à la question, devenant le producteur et le coscénariste du film, comme il l’avait été en 1977 pour Tueurs à gages, la comédie noire de George Armitage dans laquelle il incarnait, déjà, un professionnel de l’élimination physique. D’ailleurs, il lui arriva de présenter War, inc., comme un Tueurs à gages 2.

 

Face à lui, dynamitant son statut d’idole des jeunes téléspectatrices fans de Lizzie McGuire, vous découvrirez Hilary Duff en Britney Spears d’Asie centrale, à la veille de son très mouvementé mariage. Accessoirement chanteuse à succès, créatrice de mode et de parfums, on avait déjà vu Hilary Duff au cinéma en jeune espionne dans Cody Banks : agent secret, avant qu’elle n’intègre la remuante famille nombreuse de Steve Martin dans Treize à la douzaine.

 

Vous reconnaîtrez aussi Marisa Tomei en intrépide journaliste, Dan Aykroyd en vice-président, Ben Kingsley en vice-roi, ainsi que Joan Cusack en assistante empressée et, très brièvement, William Cusack en militaire shooté à la caféine, l’un et l’autre étant, respectivement, la grande sœur et le grand frère de John Cusack !

 

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Dictateurs psychopathes, cyniques vendeurs d’armes et raison d’Etat, la guerre a encore de beaux jours...

Joshua Seftel

Toujours sur le ton de la comédie, autre critique acerbe de la guerre, particulièrement la guerre made in USA.

DANS LA PEAU DE JOHN MALKOVICH (1999)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS