WATERWORLD

1995
130 mn
À la carte à partir de 2.99 €

1995
130 mn
Le temps qui passe permet de revisiter cette superproduction mal-aimée, portée par un Kevin Costner alors véritable superstar.
En 2500, la Terre n'est plus qu'une vaste étendue d'eau que trouent, çà et là, des atolls artificiels et que parcourent d'immenses navires et des navigateurs solitaires. L'un d'eux, Mariner, aborde un atoll après avoir préféré laisser périr un confrère aux mains des smokers, des pirates sanguinaires, plutôt que de mettre sa vie en danger. Il fait ainsi la connaissance d'un inventeur...
À la carte à partir de 2.99 €
Aventure / Action
Etats-Unis
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

En 1995, bien avant que ce soit un sujet brûlant, un blockbuster avait déjà tout compris au réchauffement climatique : Waterworld, de Kevin Reynolds, interprété par la superstar américaine de l’époque, Kevin Costner.

Dans le futur, la calotte glaciaire a fondu. La population survit sur des atolls artificiels. Mais tous recherchent Dryland, une terre mythique qui n’aurait pas été noyée : le grand voyageur Mariner, mais aussi des pirates sanguinaires à la recherche de Enola, une petite fille qui aurait la carte de Dryland tatouée sur le dos.

Superproduction démesurée, la plus chère qu’Hollywood ait produite à l’époque, Waterworld, inspiré de Mad Max 2, est un spectacle épatant, très sous-estimé à sa sortie. Par sa place à part dans l’industrie, ses ambitions et son aspect prophétique, il est à redécouvrir absolument.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver MAD MAX 2 (Waterworld, par sa vision d'un futur apocalyptique où l'Homme a détruit les ressources de la Terre, a toujours été revendiqué comme un cousin spirituel de MAD MAX 2.) ou encore TITANIC (Comme WATERWORLD, TITANIC - lui aussi film le plus cher jamais produit à son époque - a multiplié les problèmes en production. L'issue commerciale est, en revanche, radicalement différente.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film