We Feed the World, le marché de la faim

Bientôt disponible
Parce que si  le film date d'une dizaine d'années, son propos agricole demeure d'actualité
Documentaire - 2007 - Autriche - 96 MIN - Tous publics
Une dénonciation des conséquences de la mondialisation sur l'agriculture et l'environnement : la culture intensive et l'élevage en batterie épuisent les sols, l'achat de semences ruine les pletits exploitants, les pays pauvres achètent à l'étranger au lieu de développer leur propre agriculture...

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Chaque jour, à Vienne, on jette suffisamment de pain à la poubelle pour nourrir une ville entière. Les pays les plus pauvres d’Afrique dépensent leurs faibles ressources pour acheter leur nourriture à l’étranger (céréales européennes, poulets asiatiques) au lieu de développer leur propre agriculture. Au Brésil, on déforeste chaque jours plusieurs hectares de la forêt amazonienne pour cultiver à la place du soja, qui servira à nourrir les volailles élevées en batterie.

Le film dénonce les conséquences de la mondialisation et du capitalisme sauvage sur l'agriculture et l'environnement.

Contexte

Parce que la conclusion de ce classique de la science-fiction vous obligera à y réfléchir à deux fois avant de passer à table.

Erwin Wagenhofer

Un autre documentaire-choc sur la destruction de l'environnement : en Afrique, la pêche intensive provoque de nombreuses catastrophes.

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, voir les meilleurs films à domicile en un clic ! FilmoTV, une plateforme multi-supports : Windows, application Google Android, iOS et tablettes, TV par câble, TV connectée, tout est possible ! Profitez de vos films de comédie par abonnement VOD ou de vos films western à visionner en téléchargement légal. Pour cela consultez les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.