WOLFEN
À partir de 7.99 €
Fantastique / Horreur - 1982 - Etats-Unis - 115 MIN - VF - Tous publics

A New York, le promoteur milliardaire Chris Van de Veer, sa femme Pauline et leur garde du corps sont sauvagement assassinés. L'inspecteur Dewey Wilson, assisté de Rebecca Neff, psychologue spécialisée dans le terrorisme, se lancent sur la piste du ou des tueurs. Bientôt, d'autres cadavres sont découverts et les éléments de l'enquête semblent attester la présence de loups, espèce pourtant en voie de disparition sur le territoire américain, tout comme les Indiens. Dewey interroge Eddie Holt, activiste du NAM (Native American Movement)... 

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel

Isabelle Danel

CHRONIQUEUR

C'est le deuxième film de Michael Wadleigh, célébrissime pour avoir signé le documentaire musical Woodstock, symbole du mouvement hippie en 1969... mais je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Documentariste pour la télévision, Wadleigh n'a réalisé que deux autres films de montage pour le grand écran. Il a commencé dans ce métier comme chef opérateur et a signé l'image du premier long métrage de Martin Scorsese, Who's that knocking at my door ? (1967) avec un débutant nommé Harvey Keitel. La seule incursion de Michael Wadleigh, réalisateur, dans la fiction est donc ce Wolfen, film de genre, ou plutôt à la croisée de plusieurs genres. C'est à la fois un thriller, un film d'horreur, et une fable écolo doublée d'un réquisitoire contre l'extermination des minorités sur le territoire américain. Et le propos est bien plus subtil et passionnant que ne le laissent croire l'affiche ou le résumé. Dans le rôle de l'inspecteur Dewey Wilson, on retrouve Albert Finney, très en cheveux, l'excellent acteur du théâtre anglais qui se fit connaître sur grand écran dans les années 1960 avec Samedi soir, dimanche matin de Karel Reisz et Tom Jones de Tony Richardson. Albert Finney, ce n'est que justice, connaît un grand retour dans le cinéma hollywoodien des années 2000 avec notamment Erin Brokovich et Ocean's Twelve de Steven Soderbergh, Big Fish de Tim Burton ou 7h58 ce samedi là de Sidney Lumet. A ses côtés, de solide seconds rôles, dont la trop rare Diane Venora, qui était l'épouse de Forest Whitaker alias Charlie Parker dans Bird de Clint Eastwood (1988) et celle de Al Pacino dans Heat de Michael Mann (1995). 

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Même casting

Même réal

Pas si éloigné

Pas si éloigné

Contexte

Albert Finney

Michael Wadleigh

ERIN BROCKOVICH DE STEVEN SODERBERGH (2000)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité