WONDERBOYS

Parce que Michael Douglas - alors au sommet de sa gloire - a pris 11 kilos pour son rôle (et un cachet réduit)
Comédie - 2001 - Allemagne|Etats-Unis d'Amérique - 107 MIN - VM - Tous publics
Professeur à l'université de Pittsburgh, Grady Tripp est l'auteur d'un roman qui s'est naguère vendu à des millions d'exemplaires. Mais depuis sept longues années, sa muse le boude. Pour couronner le tout, sa femme vient de lui annoncer qu'elle le quitte et sa maîtresse, qu'elle est enceinte...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

En l’an 2000, Curtis Hanson, tout juste auréolé du succès de L.A. Confidential, réalise Wonder Boys une surprenante comédie, joliment littéraire et parfaitement élégante. Si la mémoire collective du cinéma ne l’a pas beaucoup retenue, c’est vraiment qu’elle yoyotte.

Direction Pittsburgh. Grady Tripp est écrivain mais son dernier livre, couronné de succès, commence à dater, si bien que son éditeur trépigne. Également professeur à l’université, Grady est proche de deux de ses étudiants très doués, James et Hannah.

On rigole beaucoup devant les atermoiements de ce fringant quinqua et de ses acolytes. Au générique, Michael Douglas, Tobey Maguire, Katie Holmes, Frances McDormand ou encore Robert Downey Jr sont littéralement au sommet de leur art.

Réalisé par

6.3 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Michael Douglas

Susie et les Bakers boys est, comme Wonder Boys, écrit par Steve Kloves.

Curtis Hanson

LES FAUSSAIRES DE MANHATTAN évoque le drôle de destin d'une romancière qui n'intéresse plus son éditeur et qui, pour gagner de l'argent, va devenir faussaire.

PIEGEE