WORLD TRADE CENTER

Bientôt disponible
New York ayant interdit toute reconstitution du 11/09, le film été tourné à LA.
Drame - 2006 - Etats-Unis d'Amérique - 124 MIN - Tous publics
Comme tous les jours, les policiers John McLoughlin et Will Jimeno effectuent leur ronde de surveillance à Manhattan. Ils sont soudain appelés à se rendre d'urgence sur le site du World Trade Center. En effet, deux avions s'y sont écrasés. John et Will s'introduisent immédiatement dans les tours jumelles...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Le 11 septembre 2001 deux avions de lignes étaient précipités sur les tours jumelles du World Trade Center. La pire attaque terroriste qu’ait jamais connu les Etats-Unis allait créer le chaos pendant des mois au coeur de New York et blesser durablement l’orgueil de la première puissance mondiale.

L’enfer pour le cinéma américain est toujours un bon sujet et cinq ans après, les cendres encore tièdes, Oliver Stone sort le film « World trade center ». Avec ses héros sacrificiels bien sur - l’Amérique renaît toujours -, en l’occurrence des policiers.

Nicolas Cage et Michael Peña endossent l’uniforme de deux authentiques victimes coincées de longues heures sous les débris d’une des tours effondrée. Et l’on reconnait dans la foule Maggie Gyllenhaal et Stephen Dorf pour un film à haute valeur cathartique.

Réalisé par

4.6 / 10
Le contexte

Nicolas Cage

Le film évoque le 4e avion détourné, ce sinistre 11 septembre, par un commando terroriste: celui qui n'a pas atteint de cible et dont les passagers se sont battus pour reprendre le contrôle. Un film d'exaltation patriotique certes, mais très intense et qui, finalement, est aussi un film catastrophe.

Oliver Stone

Même si le contexte n'a rien à voir, pas plus que les raisons qui amènent la destruction du building, le film montre l'enfermement vertigineux de foules piégées dans une tour de verre et de métal. Le film est resté emblématique du film dit "catastrophe".

A TOMBEAU OUVERT  DE MARTIN SCORSESE (1999)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS