ZATÔICHI

Bientôt disponible
Parce que le personnage de Zatoichi a donné lieu à 26 films et une série TV avant que Kitano s'empare du personnage
Aventure / Action - 2003 - Japon - 116 MIN - interdit aux moins de 10 ans
Un masseur aveugle et un peu vagabond parcours les routes du Japon du 19e siècle où, armé de son sabre, il redresse les torts et punit les malfrats. Il arrive alors dans une petite ville où deux clans se font la guerre et dont les premières victimes sont les habitants…

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Cédric Jouarie
Cédric Jouarie
CHRONIQUEUR
Takeshi Kitano a fait sa renommée en réalisant des polars ultraviolents empreints d’une certaine poésie du chaos. Et bien que Zatoichi soit un film de sabre en costumes, il est intéressant de constater que l’ambiance générale du métrage reste finalement très proches de ses œuvres précédentes. C’est un peu comme si un peintre changeait radicalement de palette tout en conservant stylistiquement les mêmes coups de pinceaux !

Cela dit, le point commun principal entre Zatoichi et le reste de la filmographie de Kitano, c’est Kitano lui-même, qui incarne ici le rôle-titre comme il le fait souvent dans ses réalisations. Un Kitano qui maîtrise comme personne l’art du "cabotinage invisible" puisque, de manière aussi contradictoire qu’extraordinaire, moins il en fait, plus il en fait, et inversement !

Pour info, sachez que ce personnage de masseur-sabreur aveugle est aussi connu au Japon que Zorro peut l’être en Occident puisque ses aventures ont connu plus d’une vingtaine d’adaptations au cinéma de 1962 à 1989. C’était alors l’acteur Shintaro Katsu qui incarnait le personnage. Il a par ailleurs pourfendu des malfrats pendant quatre saisons dans une série télévisée dans les années 70. C’est donc avec le plus grand respect que Takeshi Kitano a redonné vie à la légende, en n’imitant surtout pas l’original, mais en lui imprimant au contraire sa marque de fabrique personnelle.
Contexte

Takeshi Kitano

Takeshi Kitano

BLOOD AND BONES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité