LE SALON DE FILMOTV #35

La stature de René Clément, jadis adulée (ne fut il pas une des premières palmes d’or du Festival de Cannes avec ses Maudits ?) fut sur le tard bousculée – notamment par les thuriféraires de la Nouvelle Vague - avant de revenir aujourd’hui sur le devant de la scène. Son cinéma demeure toujours aussi soigné, d’une technique que certains qualifieront d’américaine, tandis ses thèmes se révèlent encore plus chargés de mystère et de complexité avec les années.