ANTOINE DESROSIERES

Par Laurent Delmas

Fort du succès surprise d’Haramiste toujours proche dans les esprits, son réalisateur Antoine Desrosières est revenu en 2018 sur les écrans, notamment Cannois lors de la dernière éditions du Festival au mois de mai dernier, avec son nouveau film : certes différent, il s’inscrit cependant dans une filiation comparable, ne serait ce qu’à cause de la présence des mêmes comédiennes, Soaud Arsane et Inas Chanti, mais surtout de la collaboration active de celles-ci à l’écriture du projet, comme pour Haramiste.