Entretiens : FRANCE

BERTRAND TAVERNIER - II - Par Jean Ollé-Laprune

FilmoMag : BERTRAND TAVERNIER - II - Par Jean Ollé-Laprune

Pour son 22ème long métrage de fiction – n’oublions pas les documentaires, disponibles par ailleurs chez nous ! – Bertrand Tavernier signe une comédie, sa toute première si l’on veut bien mettre à part les moments de rire qui rythmait des films par ailleurs aussi graves que La Vie et rien d’autre ou Laissez-Passer : Quai d’Orsay adapte en effet la bande dessinée de Blain et Lanzac (Antonin Baudry et Christophe Blain) sur le quotidien d’un Ministre des Affaires étrangères (reconnaissable entre tous !), de son cabinet en général et du jeune Arthur en particulier, chargé, lui, plus précisément du « langage », comprendre de la rédaction des discours.
Pour adapter une bande dessinée, Bertand Tavernier a opéré des choix de mise en scène pour restituer tant les séances  de travail intenses que des moments cocasses, inattendus ou graves.
C’est de cette nouvelle veine et de ces choix de mise en scène que l’auteur de Coup de Torchon et de L 627 est venu s’entretenir avec FilmoTV, acceptant de commenter dans les détails des extraits du films et  expliquer ainsi comment on peut filmer un groupe et à quel point il est émouvant de planter ses caméras à l’ONU…

http://content.filmotv.fr/elts/programmes/5780/gallerie/TAVERNIER_BIG_w_1314.JPG

Pour son 22ème long métrage de fiction – n’oublions pas les documentaires, disponibles par ailleurs chez nous ! – Bertrand Tavernier signe une comédie, sa toute première si l’on veut bien mettre à part les moments de rire qui rythmait des films par ailleurs aussi graves que La Vie et rien d’autre ou Laissez-Passer : Quai d’Orsay adapte en effet la bande dessinée de Blain et Lanzac (Antonin Baudry et Christophe Blain) sur le quotidien d’un Ministre des Affaires étrangères (reconnaissable entre tous !), de son cabinet en général et du jeune Arthur en particulier, chargé, lui, plus précisément du « langage », comprendre de la rédaction des discours.
Pour adapter une bande dessinée, Bertand Tavernier a opéré des choix de mise en scène pour restituer tant les séances  de travail intenses que des moments cocasses, inattendus ou graves.
C’est de cette nouvelle veine et de ces choix de mise en scène que l’auteur de Coup de Torchon et de L 627 est venu s’entretenir avec FilmoTV, acceptant de commenter dans les détails des extraits du films et  expliquer ainsi comment on peut filmer un groupe et à quel point il est émouvant de planter ses caméras à l’ONU…

Les films associés
Affiche du film QUAI D ORSAY
 

FilmoTV vous recommande
Affiche du film LA GRANDE MURAILLE

à partir de

4.99
 
Affiche du film DALIDA

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUVERT LA NUIT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NOCTURNAL ANIMALS

à partir de

4.99
 
Affiche du film TOUT SUR MA MÈRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MES TRÉSORS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés