CHRISTOPHE HONORÉ

Par Alain Kruger

En 8 films tournés en moins de quinze ans, Christophe Honoré s’est imposé dans le cinéma français de façon discrète et prégnante : Les chansons d’amour, Non ma fille tu n’iras pas danser ou les Biens-aimés sont des films qui ont compté, tout en abordant des thèmes qui ne sont ni aimables, ni faciles.
Venu de la littérature et (un peu) de la critique, Christophe Honoré ne cesse de surprendre et de tenter, confrontant en un même mouvement des chansons légères et des histoires de maladies, les rues de Paris et les paysages de la Bretagne, Romain Duris et Louis Garrel... Un univers à part que le réalisateur de Ma mère bâtit petit à petit.