GERARD KRAWCZYK

Par Denis Parent

Il est des metteurs en scène dont on constate encore plus que pour d’autres, la proximité amoureuse avec le cinéma. Gérard Krawczyck fait partie de ceux-là. Issu des salles de quartier, de l’IDHEC et du court métrage, le futur metteur en scène de la série des Taxis déboule en 1986 sur un coup d’éclat, spectaculaire à plus d’un titre : Je hais les acteurs est adapté d’un roman américain (signé Ben Hecht), il est filmé en noir et blanc et il rassemble une armée de comédiens parmi les plus en vus du moment, toutes générations confondues, de Bernard Blier à Michel Blanc en passant par Jean Poiret, Pauline Lafont, Michel Galabru (sans oublier Chabrol, Gotlib et Depardieu himself !