JULIA DUCOURNAU

Par Fausto Fasulo

Grave apparaît certainement comme le film qui a récemment surpris tout le monde, les spectateurs de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2016, ceux du Festival de Toronto dont certains s’évanouirent, ceux de Sundance et tout simplement ceux du public français qui l’a salué en dépit d’une interdiction aux moins de 16 ans. Avec cette histoire de Justine, la végétarienne qui rentre dans une école vétérinaire et à que l’on oblige un jour à manger de la viande, Julia Ducournau livre un premier long métrage surprenant, s’inscrivant dans le film de genre de façon trompeuse pour mieux parler de solitude, de fraternité, de colère, de désir et d’épanouissement de soi...