Entretiens : MONDE

ABEL FERRARA - I - CHELSEA HOTEL

FilmoMag : ABEL FERRARA - I - CHELSEA HOTELC'est sous le pseudonyme de Jimmy Boy L. que Abel Ferrara débute sa carrière en 1976. On comprend pourquoi puisque derrière le titre de sa première œuvre, Nine Lives of a Wet Pussy, se cache un film porno.
La deuxième carrière de celui ci, celle signée sous son véritable nom, débute avec Driller Killer dans lequel le cinéaste injecte sa propre expérience d'artiste sans un sou. Ses œuvres suivantes, réalisées dans les années 80, comme New York 2h du matin, China Girl ou encore Cat Chaser font d'Abel Ferrara un réalisateur parmi les plus courus dans la scène cinématographique new yorkaise. En plus de la qualité de ses scénarios et la puissance des thèmes qu'il développe, Ferrara possède une qualité : il n'est pas un réalisateur underground à la mode mais un réalisateur undergroud tout court.
A une époque ou les cinéastes hollywoodiens prennent des allures de mannequins, sa tronche écorchée à vif nous rappelle que le cinéma américain n'est pas qu'une affaire de faiseurs d'images mais que des artistes "grande gueule" aux visions politiquement incorrectes peuvent encore y exister et briller.
Ferrara, c'est également une vision unique sur New York, à la fois enfer et purgatoire, des personnages qui y tourbillonnent à l'image de Harvey Keitel hurlant sa haine totalement nu au milieu d'une église dans Bad Lieutenant. La religion est une thématique très présente chez le cinéaste, comme dans Mary réalisé en 2005 dans lequel il actualise l'histoire de Marie Madeleine. Mais Ferrara peut aussi se transformer en pure cinéaste d'exploitation lorsqu'il touche à la science-fiction avec Body Snatchers en 1993 ou au « self-justice movie » comme l'Ange de la Mort en 1982 dans lequel il filme une jeune femme décidant de nettoyer les rues de la grosse pomme à coups de Colt 45.
C'est donc cet homme, ses obsessions et son univers que FilmoTV vous invite à retrouver, avec un entretien qu'il a bien voulu nous accorder (C'est Alex Masson qui le passe à la question), trois films également, Bad Lieutenant et Mary et les Body Snatchers, plus enfin que sa dernière œuvre, totalement inédite en salle et réservée à nos abonnés pendant deux mois, Chelsea on the Rocks.
http://content.filmotv.fr/elts/programmes/4436/gallerie/ITW_FERRARA_BIG_w_1314.JPG
C'est sous le pseudonyme de Jimmy Boy L. que Abel Ferrara débute sa carrière en 1976. On comprend pourquoi puisque derrière le titre de sa première œuvre, Nine Lives of a Wet Pussy, se cache un film porno.
La deuxième carrière de celui ci, celle signée sous son véritable nom, débute avec Driller Killer dans lequel le cinéaste injecte sa propre expérience d'artiste sans un sou. Ses œuvres suivantes, réalisées dans les années 80, comme New York 2h du matin, China Girl ou encore Cat Chaser font d'Abel Ferrara un réalisateur parmi les plus courus dans la scène cinématographique new yorkaise. En plus de la qualité de ses scénarios et la puissance des thèmes qu'il développe, Ferrara possède une qualité : il n'est pas un réalisateur underground à la mode mais un réalisateur undergroud tout court.
A une époque ou les cinéastes hollywoodiens prennent des allures de mannequins, sa tronche écorchée à vif nous rappelle que le cinéma américain n'est pas qu'une affaire de faiseurs d'images mais que des artistes "grande gueule" aux visions politiquement incorrectes peuvent encore y exister et briller.
Ferrara, c'est également une vision unique sur New York, à la fois enfer et purgatoire, des personnages qui y tourbillonnent à l'image de Harvey Keitel hurlant sa haine totalement nu au milieu d'une église dans Bad Lieutenant. La religion est une thématique très présente chez le cinéaste, comme dans Mary réalisé en 2005 dans lequel il actualise l'histoire de Marie Madeleine. Mais Ferrara peut aussi se transformer en pure cinéaste d'exploitation lorsqu'il touche à la science-fiction avec Body Snatchers en 1993 ou au « self-justice movie » comme l'Ange de la Mort en 1982 dans lequel il filme une jeune femme décidant de nettoyer les rues de la grosse pomme à coups de Colt 45.
C'est donc cet homme, ses obsessions et son univers que FilmoTV vous invite à retrouver, avec un entretien qu'il a bien voulu nous accorder (C'est Alex Masson qui le passe à la question), trois films également, Bad Lieutenant et Mary et les Body Snatchers, plus enfin que sa dernière œuvre, totalement inédite en salle et réservée à nos abonnés pendant deux mois, Chelsea on the Rocks.
Les films associés
Affiche du film CHELSEA HOTEL

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MARY

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BAD LIEUTENANT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BODY SNATCHERS, L INVASION CONTINUE

à partir de

7.99
 
Affiche du film NEW ROSE HOTEL
 
Affiche du film NOS FUNERAILLES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film WELCOME TO NEW YORK (VERSION INÉDITE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 

FilmoTV vous recommande
Affiche du film NOCTURAMA

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CIGOGNES ET COMPAGNIE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film POURQUOI J AI PAS MANGE MON PÈRE

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEEPWATER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CAPTAIN FANTASTIC

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TED

à partir de

2.99