KIRILL SOKOLOV

PAR ERWAN CHAFFIOT

Les jeunes réalisateurs russes hurlent haut et fort qu’ils existent. Kirill Sokolov en fait partie. Son premier long-métrage Why don’t you just die est une explosion d’énergie pure, un big bang artistique ultra-malin, ultra-méchant et ultra-punk. C’est un peu comme si Tarantino et Sergio Leone se mettaient à faire du Tex Avery pour adulte. Et ne vous y trompez-pas, si Why don’t you just die est drôle, c’est pour mieux vous faire avaler la pilule de son nihilisme radical.