JAMES MARSH

par Alex Masson
Enfant des Cornouailles, James Marsh est un metteur atypique dans la mesure où même si la plupart des réalisateurs reconnus savent alterner films documentaires et œuvres de fiction, Marsh pratique l’exercice avec une rigueur qui force l’imagination et l’estime. Nous connaissions The King, présenté à Cannes en 2005 avec Gael Garcia Bernal, mais c’est avec un documentaire que Marsh remporte l’Oscar, avec le Funambule en 2008 sur l’homme qui marchait sur une corde raide entre les deux tours du World Trade Center.