SOFIA COPPOLA, SES FILMS, SON PÈRE

Par Nicolas Godin (Groupe AIR)
C‘est une évidence, chez les Coppola, le cinéma est une affaire de famille. Un exemple, Sofia, petite dernière des trois enfants de Francis, actrice oh combien précoce puisqu’elle apparaît âgée de 3 semaines (oui, 3 semaines !) dans la scène du baptême du Parrain, mais aussi réalisatrice dans l’âme qui prend tout le monde par surprise à la fin des années 90 avec une trilogie mémorable dont FilmoTV vous propose les deux tiers, The Virgin suicide, Lost in translation et en fin Marie Antoinette.