LES COMÉDIES ITALIENNES

Par René Marx
Les deux mots accolés, comédie et italienne, ont qualifié une des plus belles pages de l’histoire du cinéma européen, mais aussi un genre aisément reconnaissable, difficilement définissable. La comédie italienne murit à la fin des années 50, explose dans les années 60 et 70 avant de mourir comme une majeure partie du cinéma italien sous l’assaut des télévisions au milieu des années 80. La recette ? Souvent des gens du peuple, petits bourgeois ou prolétaires, confrontés à des situations qui les dépassent ou qu’ils surmontent. Des noms ? Ils sont nombreux, acteurs comme Gassman ou Tognazzi, réalisateurs comme Risi ou Monicelli, scénaristes comme Age Scarpelli ou Scola.