Agnès Varda REAL

Biographie

Née le 30/05/1928 à Ixelles en Belgique d’un père grec et d’une mère française, Agnès Varda est une photographe, plasticienne et réalisatrice. Venue à Paris après son lycée, elle fait ses études à la Sorbonne puis à l'Ecole du Louvre, et obtient un CAP en photographie. Elle devient ensuite photographe attachée au TNP (Théâtre national populaire) durant 10 ans. C’est là qu’Agnès Varda fait la connaissance de nombreux cinéastes, mais également de son futur mari, le réalisateur Jacques Demy avec qui elle aura 2 enfants. En 1954, qu’elle décide de se diriger vers le cinéma de façon autodidacte alors qu’elle ne dispose d’aucune formation particulière. Elle fait ainsi ses preuves en réalisant un long-métrage prometteur, « La Pointe courte » avec Silvia Montfort et Philippe Noiret, dont le montage sera effectué par le jeune Alain Resnais. En dépit du manque de moyens, ce film se révélera comme annonciateur de La Nouvelle Vague. Le succès se prolongera plus tard en 1961 avec « Cléo de 5 à 7 » narrant l’histoire d’une jeune et belle chanteuse attendant anxieusement les résultats de ses examens médicaux, puis « Le Bonheur » en 1965 qui décrochera un prix Louis-Delluc. Elle vivra notamment à Los Angeles, ville dont elle tombe sous le charme et où elle fréquente des personnalités telles qu’Andy Warhol et Jim Morrison. Elle y tournera notamment une fiction hippie « Lions Love » (1969), ainsi qu’un documentaire très remarqué sur les peintures murales, « Mur, mur » (1982). Dans sa carrière, Agnès Varda défend divers engagements à travers ses œuvres. Elle évoque par exemple le mouvement féministe dans « L’une chante, l’autre pas » (1976), et lutte plus particulièrement en faveur du droit à la contraception et à l’avortement. Elle soutient aussi la cause des SDF avec « Sans toit ni loi » en 1985, qui vaudra le César de la meilleure actrice à Sandrine Bonnaire. Le film remporte le Lion d’or de la Mostra de Venise ainsi qu’un beau succès en salle. Plus tard, Agnès Varda dénoncera les excès de la société de consommation avec « Les Glaneurs et la glaneuse » (2000). A la mort de son mari Jacques Demy, elle lui dédie trois films : « Jacquot de Nantes », « Les Demoiselles ont eu 25 ans » et « L’Univers de Jacques Demy ». Elle organise aussi plusieurs expositions comme « L’Île et Elle » à la Fondation Cartier (2006) et une rendant hommage à Jean Vilar, au Festival d’Avignon (2007). En 2009, « Les Plages d’Agnès », émouvant autoportrait retraçant la vie et le travail de la cinéaste, reçoit le César du meilleur film documentaire. Commandeur de la Légion d’honneur depuis 2009, elle est élevée en 2013 à la dignité de grand-croix de l’ordre national du Mérite et se voit décerner la palme d'honneur du festival de Cannes deux ans plus tard.

Sa Filmographie
Affiche du film VISAGES, VILLAGES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 

FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés