Luis Buñuel REAL

Biographie

Luis Buñuel né le 22/02/1900 à Calanda en Espagne. Suivant d’abord sa scolarité chez les Jésuites, il décide rapidement de se diriger vers un institut laïc, où il fera en particulier la découverte de la philosophie marxiste. Il s’oriente ainsi sur des études supérieures de philosophie à Madrid ; l’occasion pour lui de rencontrer notamment Salvador Dali, et Federico García Lorca. Il s’associera entre autre avec ce dernier pour fonder l’Ordre de Tolède. Deux ans plus tard, il se fait embaucher sur le tournage de « Mauprat », puis sur celui de « La chute de la maison Usher », de Jean Epstein. En 1928, c’est avec l’aide financière de sa mère et celle de Salvador Dalí qui écrit le scénario, qu’il tourne son premier film « Un chien andalou ». Le film sera d’abord projeté en privé pour Man Ray et Louis Aragon, et est ensuite diffusé à un plus large public remportant un succès retentissant, en particulier auprès des surréalistes. Toujours au côté de son fidèle ami par Salvador Dalí, il réalise en 1930 son deuxième film ; « L’Âge d’Or ». Suite à sa projection, le film se heurte à de vives critiques quant à la violence et à l’érotisme qui y sont suggérés. Il est finalement soumis à la censure jusqu’en 1981. Entre 1933 et 1935, alors que l'Espagne est en guerre civile, Luis Buñuel s'exile aux États-Unis où il travaille pour le Musée d'Art Moderne de New York. De l’autre côté de l’Atlantique, loin du conflit sévissant dans son pays d’origine, il continue à militer sans cacher ses engagements politiques. Cependant, la parution en 1942 du livre autobiographique de Salvador Dalí « La vie secrète de Salvador Dalí » ne tarde pas à faire parler du cinéaste, étalant en particulier son anticléricalisme et son marxisme. Peu favorables à ses convictions, les américains poussent Luis Buñuel à s’exiler au Mexique en 1947. Une fois au Mexique, le producteur Oscar Dancigers l’aide à relancer sa carrière. Il connaît un franc succès avec « Le grand noceur » en 1949, mais aussi avec "Los Olvidados" qui lui vaut une récompense au Festival de Cannes deux ans plus tard, et enfin « Nazarin » en 1958. Il retourne ensuite en Espagne pour le tournage de « Viridiana » qui obtient deux ans plus tard la Palme d’Or au Festival de Cannes, mais engendre dans le même temps un scandale et finit par être interdit par le régime de Franco. Suivent « L'Ange exterminateur » et « Le Journal d'une femme de chambre », adaptation du roman d'Octave Mirbeau, puis le cinéaste signe ensuite son dernier film mexicain : « Simon du désert ». Il vient également souvent tourner en France, en compagnie du scénariste Jean-Claude Carrière avec qui il collaborera durant dix-neuf ans et ce jusqu’à sa mort. Oscar du meilleur film étranger pour « Charme discret de la bourgeoisie » en 1972, il décidera ensuite d'arrêter sa carrière de réalisateur après son dernier film « Cet obscur objet du désir ». Il meurt en 1983 à Mexico, et reste aujourd’hui un réalisateur majeur de l’histoire du cinéma.

Sa Filmographie
Affiche du film BELLE DE JOUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRISTANA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FIÈVRE MONTE À EL PAO (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CET OBSCUR OBJET DU DESIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA MORT EN CE JARDIN

à partir de

9.99
 
Affiche du film LE CHARME DISCRET DE LA BOURGEOISIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AVENTURE, C EST L AVENTURE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 

FilmoTV vous recommande
Affiche du film NOCTURAMA

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CIGOGNES ET COMPAGNIE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film POURQUOI J AI PAS MANGE MON PÈRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEEPWATER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CAPTAIN FANTASTIC

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TED

à partir de

2.99