Bande Annonce de 127 HEURESDécouvrez la bande Annonce de 127 HEURES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2693/fond/2693_w_500.jpg
Danny Boyle
Amber TamblynJames FrancoJohn LawrenceKate BurtonKate MaraKoleman StingerSean BottTreat WilliamsClémence PoésyFenton QuinnLizzy CaplanPieter Jan Brugge

127 HEURES

90 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Danny Boyle.

Casting : Amber Tamblyn, James Franco, John Lawrence, Kate Burton, Kate Mara, Koleman Stinger, Sean Bott, Treat Williams, Clémence Poésy, Fenton Quinn, Lizzy Caplan. Pieter Jan Brugge

Synopsis : Parti pour une randonnée en solitaire dans les gorges de l’Utah, Aron Ralston, jeune alpiniste expérimenté, se retrouve bloqué au fond d’un canyon isolé lorsqu’un rocher de plus de 350 kilos lui écrase la main, le poignet et l’avant bras. Pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, il est en proie à des hallucinations avec pour seule compagnie le souvenir des siens...

Scénario : Danny Beaufoy, Danny Boyle.
Musique : Ar Rahman.
Pays : Royaume-Uni|Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, PLUS D'ACTION, 10 ans d'Action, SensCritique - Best of films à la montagne, SensCritique - Les histoires vraies au cinéma, SensCritique - Best of films sur la solitude, Sport, sportif, sportive, entraînement, exercice, , Drame sportif, Solitude, de moins de 90 minutes.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

127 heures, pas une de plus, pas une de moins. C’est durant 127 heures, c'est-à-dire 5 jours et 7 heures, que Aron Ralston, un ingénieur américain de 28 ans mais, surtout, un alpiniste chevronné et habitué aux expéditions les plus extrêmes, resta coincé dans un profond canyon, le poignet droit écrasé par un rocher de plus de 350 kilos. Pendant 127 heures, il resta dans cette, peu enviable, situation sans pouvoir appeler au secours et, n’ayant prévenu personne de son escapade, sans personne qui puisse s’inquiéter de son absence. Tel est le point de départ de cette histoire vraie et portée à l’écran en 2010 par le Britannique Danny Boyle. Il s’agit du dixième long métrage de ce cinéaste britannique, juste après Slumdog Millionaire mais, aussi, après Petits meurtres entre amis, Trainspotting ou encore la Plage, avec Leonardo DiCaprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet.

 Pour incarner le sportif héros de cette histoire, il pensa d’abord à l’Irlandais Cillian Murphy, qu’il avait dirigé dans 28 jours plus tard et dans Sunshine et que l’on venait de voir dans Inception, puis au Roumain Sebastian Stan, récemment aperçu face aux deux héroïnes de Black Swan. Finalement, c’est James Franco qui fut engagé. Après plusieurs apparitions à la télévision, on avait découvert James Franco, au cinéma, dans des comédies romantiques du genre Collège attitude ou Dangereuse séduction, avant qu’il ne devienne James Dean dans Il était une fois James Dean, un téléfilm de Mark Rydell, ou encore l’ami de Peter Parker, alias Spider-Man, dans Spider-Man 1, 2 et 3 de Sam Raimi. Sous la direction de Gus Van Sant, il avait été, également, en 2008, l’amant de Sean Penn, au début d’Harvey Milk.

Face à James Franco, vous reconnaîtrez, dans le rôle de son père, Treat Williams, 30 ans après ses débuts de hippie dansant et chantant dans Hair, la comédie musicale de Milos Forman et, dans le rôle da sa petite amie, la Française Clémence Poésy. Voici donc 127 heures, un film sorti en France le 23 février 2011, sans interdiction mais avec un avertissement mettant en garde les personnes fragiles, pouvant être heurtées par une scène, en particulier. Je ne peux pas vous en dire plus mais, vous voilà prévenus. Bonne escalade !

Trois ans après son incroyable aventure, qui avait eu lieu en avril 2003, Aron Ralston avait raconté son histoire dans un livre intitulé Between a Rock and a Hard Place, que l’on peut traduire par « entre le marteau et l’enclume », mais qui fut rebaptisé, en France, Plus fort qu’un roc.

Déjà intéressé par l’incroyable expérience du jeune homme, au moment des faits, Danny Boyle se précipita sur ce témoignage et imagina, immédiatement, le film qu’il pourrait en tirer. Logiquement, il rencontra son auteur, qui le reçut très poliment bien que pas du tout sur la même longueur d’onde que lui. Alors que le cinéaste n’avait aucun doute sur son envie de raconter une histoire et, donc, de tourner un film de fiction avec un comédien et une dramaturgie susceptible de faire partager aux spectateurs le sort d’un parfait inconnu, complètement immobile au fond d’un sombre et unique décor, Ralston pensait, lui, à un classique documentaire, dont il aurait eu la maîtrise et que le producteur John Smithson, qui en avait déjà produit une bonne trentaine, avait accepté de financer. Ce n’est qu’après le tournage, et l’énorme succès, de Slumdog Millionaire – 8 Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur –, que Ralston qui, jusque-là, ne connaissait pas le travail du cinéaste et se méfiait beaucoup d’Hollywood, accepta sa proposition, sans crainte d’être trahi. Faisant entièrement confiance à celui qui allait raconter son histoire, il lui permit même de visionner ses fameuses vidéos qu’il avait tournées pendant sa périlleuse épreuve et qui, après avoir été montrées à sa famille et ses amis les plus proches, avaient été enfermées dans le coffre d’une banque. A propos de ces vidéos, le caméscope que vous avez vu dans le film est celui de Ralston. De même, dans un souci de fidélité et de véracité, Danny Boyle fit en sorte de donner à son interprète le même équipement que Ralston, le même caméscope, mais aussi le même sac à dos, la même quantité d’eau et le même couteau, avec une lame dans le même état d’usure ! Le film fut tourné en studio, mais aussi dans le canyon où le drame s’était déroulé sept ans auparavant, le Blue John Canyon, dans une région de l’Utah bien connue des cinéastes et des cinéphiles puisque, parmi tant d’autres, John Ford y tourna Rio Grande, Edward Dmytryk, l’Homme aux colts d’or, Steven Spielberg, Indiana Jones et la Dernière Croisade, et Ridley Scott, Thelma et Louise.

Avant que vous ne découvriez 127 heures, je vous mettais en garde contre une scène assez violente, sans pouvoir vous en dire davantage. Maintenant que vous avez vu le film, je peux vous dire que la scène durant laquelle James Franco est obligé, comme l’avait réellement fait Aron Ralston, de se couper le bras, fut à l’origine de malaises de la part des spectateurs qui furent nombreux à ne pas supporter la vision de ce terrible moment. Souhaitant toujours coller au plus près de la réalité, Boyle demanda à Ralston de montrer à son interprète la façon exacte dont il s’y était pris pour s’amputer, la manière de tenir le couteau et les sensations qu’il avaient ressenties durant ces douloureux instants. La scène fut tournée une seule fois et en un seul plan, que le cinéaste n’a, peut-être, pas conclu par l’habituel « Coupez » !

Mr Lonely.

On reproche souvent à Danny Boyle d'en faire trop, de sacrifier son récit à l'image, bref, d'être un simple clippeur maniéré tout juste bon à shooter une pub pour Reebok. Pourtant, peu de cinéastes contemporains parviennent à capter aussi bien que lui l'air du temps, à ...

Lire la suite
8
Gand-Alf

Wow...

On pourrait parler longuement du générique du début qui dit tout sur le film (notamment le robinet qui coule au compte-goutte), des dernières images qui te disent d'aimer la vie même si tout le malheur du monde t'arrive ; on pourrait parler longuement de l'état mental d'Aron ...

Lire la suite
8
badgone88

Après de la science-fiction avec Sunshine et Slumdog Millionaire, le fim aux huits Oscars, Danny Boyle revient avec 127 Heures, adaptation du roman de Aron Ralston « Plus Fort qu'un Rock ». L'histoire vraie est celle d'un alpiniste qui, suite à un accident, se retrouve coincé ...

Lire la suite
8
cloneweb
 
le contexte
A voir également
Affiche du film CRAZY NIGHT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film EVERY THING WILL BE FINE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SUNSHINE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DIE HARD 4, RETOUR EN ENFER
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés