A BORD DU DARJEELING LIMITED

Bientôt disponible
Parce que fasciné par l'Inde, Wes Anderson ne s'y était pourtant jamais rendu avant le film
Drame - 2007 - Etats-Unis d'Amérique - 88 MIN - Tous publics
Francis, Peter et Jack sont brouillés depuis des années. Mais ces trois frères décident de renouer avec leur complicité d'antan. D'un commun accord, ils entament un voyage en train à travers l'Inde. Cette odyssée familiale tourne vite au cauchemar et chacun en profite pour régler ses comptes...

Réalisé par

7.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Avec A bord du Darjeeling limited, Wes Anderson semble avoir concentré le meilleur de ses films précédents, qui ont pour point commun des familles dysfonctionnelles, mais sont tous situés dans des contextes extrêmement variés. Cette fois, l’histoire a lieu sur un train en Inde, une façon pour le cinéaste de rendre hommage à Jean Renoir, mais surtout à Satyajit Ray, auquel il emprunte quelques thèmes musicaux.

Trois frères qui ne se sont pas vus depuis l’enterrement de leur père un an plus tôt se retrouvent dans le compartiment d’un train qui traverse le Rajasthan, et ils profitent de cette réunion pour essayer de resserrer des liens qu’on devine distendus pour des raisons compliquées.

Des fragments d’indices sont parsemés au fil de dialogues fantasques et de péripéties incongrues dans une ambiance d’excentricité parfois déroutante mais où le charme l’emporte sur la raison. L’interprétation des trois acteurs principaux y est pour beaucoup, mais il faut aussi saluer l’extraordinaire élégance de la mise en scène qui s’exprime aussi bien dans le train qu’en dehors. 

Le contexte

Owen Wilson

Un train en marche reproduit en réduction le monde extérieur

Wes Anderson

En route pour un enterrement, les proches d'un mort se retrouvent sans repères

MINUIT À PARIS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS