AUSTIN POWERS
Bientôt disponible
Pour le million de dollars qu'exige sans rire le Docteur Evil dans le film !
Comédie - 1997 - Allemagne | Etats-Unis - 95 MIN - Tous publics
Londres, 1967. Austin Powers est le prince des agents secrets du Royaume Uni. Son ennemi juré, l'infâme Docteur Denfer pense avoir trouvé la solution pour échapper enfin à ce justicier implacable : se faire congeler aujourd'hui pour mieux se faire décongeler dans le futur et asseoir définitivement son empire du Mal. Mais Powers a plus d'un tour dans son sac : lui aussi va être cryogénisé...De nos jours, les deux adversaires reviennent à la vie pour le meilleur et pour le rire !

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Stéphane Boudsocq

Stéphane Boudsocq

CHRONIQUEUR

Welcome à Londres en 1967… Pendant que les Beatles règnent sur les hit-parades et sa majesté Elizabeth II sur l’Angleterre, un photographe est la star incontestée des nuit jet-set de la capitale de l’empire britannique. Mais cet Austin Powers cache un secret… un agent secret même !

La nuit venue, il traque son ennemi juré le Docteur Denfer. Et quand ce dernier décide de se faire congeler pour mieux réapparaître dans le futur, Powers n’a plus qu’une solution : faire la même chose ! Oui, sauf qu’à la fin des années 90 quand les deux adversaires sortent du frigo, les choses ont un peu changé même si leur haine tenace, elle, n’a rien perdu de sa vigueur…

Austin Powers va devoir découvrir les opportunités inouïes du monde moderne et pouvoir tester auprès des femmes modernes sont irrésistible "mojo", un peu daté, lui ! Attention : esprits sensibles et raffinés, le film qui suit est d’une crétinerie jouissive, emmené par un Mike Myers au sommet de son art… c’est tout dire !

Contexte

Mike Myers

Se faire congeler dans le présent pour mieux renaître dans le futur... Sylvester Stallone comme Mike Myers utilisent cet artifice pour plonger leur personnage dans un monde qui leur est forcément étranger et produit gags et rebondissements...

Jay Roach

Les passerelles entre l'univers de James Bond et celui d'Austin Powers sont nombreuses : espionnage, allusions sexy, gadgets, méchants redoutables...L'époque commune aux deux films, les années 60, ajoute à cette confusion (volontaire) des genres !

WAYNE'S WORLD

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité