BLANK CITY

Bientôt disponible
Un documentaire sur la scène culturelle newyorkaise des années 1970, le "No Wave".
Documentaire - 2013 - Etats-Unis - 94 MIN - Tous publics
Céline Danhier trouve et interroge les artistes qui étaient les acteurs de la scène "No Wave" tout en intégrant de rares archives des films de l'époque.

Réalisé par

6.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Iris Brey
Iris Brey
CHRONIQUEUR

Le documentaire Blank City, de Céline Danhier, se penche sur une période assez spécifique dans l’histoire de New York, la fin des années 1970 avec l’émergence de la « No Wave » : un courant artistique hétéroclite où réalisateurs, musiciens et artistes se retrouvaient dans les rues du Lower East Side de Manhattan pour transgresser les règles associées à leur art et en inventer de nouvelles.

La cinéaste interroge une quarantaine d’artistes pour essayer de capter comment ce tourbillon de voix artistiques a réussi à émerger alors que la ville américaine était en pleine crise financière. Les artistes racontent comment ils vivaient tous dans le même quartier au milieu des rats et des cafards, avec des loyers dérisoires, et une énergie créatrice qui se nourrissait de l’anarchie qui régnait dans les rues de Manhattan, notamment après la panne de courant newyorkaise de 1977.

Blank City est le premier film de Céline Danhier. Après avoir abandonné une carrière dans un cabinet juridique à Paris, elle s’est installée à New York pour réaliser Blank City. Dans ce documentaire au format classique, la jeune cinéaste a réussi à saisir l’énergie de la Big Apple, en interviewant notamment Jim Jarmusch, Deborah Harry ou Amos Poe.

Le contexte

Jim Jarmusch

New York City, les rues du Lower East Side, début des années 1980 dans un film de fiction.

Celine Danhier

Un autre documentaire sur la scène musicale américaine, qui se penche sur un artiste oublié

DON'T EXPECT TOO MUCH