BODYGUARD

À partir de 2.99 €
Parce que le projet - assez ancien - était calibré à l'origine pour Diana Ross et Steve McQueen
Policier / Suspense - 1992 - Etats-Unis d'Amérique - 124 MIN - VM - HD - Tous publics
Ancien agent des services secrets devenu garde du corps, Frank Farmer est approché par l’impresario de Rachel Marron, immense vedette de la chanson et du cinéma. Depuis quelque temps, celle-ci reçoit des lettres anonymes extrêmement menaçantes. Frank accepte le job sans enthousiasme d’autant que la diva, insouciante du danger, tolère mal l’intrusion chez elle de cet étranger qui met son grain de sel partout.

Réalisé par

5.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Narbonne
Christophe Narbonne
CHRONIQUEUR
Au milieu des années 70, un jeune scénariste aux dents longues écrit le scénario de Bodyguard, histoire d’amour impossible entre un garde du corps et l’artiste qu’il est censé protéger. Lawrence Kasdan, c’est son nom, n’a pas encore acquis la réputation qui sera la sienne au début de la décennie suivante. On lui doit en effet, excusez du peu, les scripts de L’empire contre-attaque, Les aventuriers de l’Arche Perdue, La fièvre au corps et Le retour du Jedi

A l’époque, le scénario de Bodyguard ne passe pas inaperçu. On envisage même de confier le rôle principal à Steve McQueen, alors au faîte de sa gloire. Pour lui donner la réplique, il faut une actrice qui sache chanter. Les noms de Barbra Streisand et de Diana Ross circulent. L’ex-chanteuse des Supremes, actrice en herbe (en 1975, elle n’a joué que dans deux films insignifiants), tient la corde jusqu’à ce que le projet soit abandonné une première fois. Une autre tentative a lieu à la fin de la décennie. Le prestigieux réalisateur anglais John Boorman (Délivrance, Zardoz) est contacté pour diriger Diana Ross, toujours elle, et Ryan O’Neal. Mais les deux stars ne s’entendent pas et Bodyguard est semble-t-il cette fois définitivement enterré.

Il faudra donc attendre 1991 pour que le projet refasse surface avec Kevin Costner et Whitney Houston en têtes d’affiche. La réalisation est elle confiée à Mick Jackson, un vétéran de la télévision. Dans l’intervalle, Kasdan s’est affirmé comme un cinéaste en vue en signant La fièvre au corps et Les copains d’abord. C’est aussi lui qui, en 1985, a lancé la carrière de son copain Costner avec le western Silverado. Deux ans après le triomphe de Bodyguard, l’acteur vedette tournera d’ailleurs sous la direction de Kasdan l’ambitieux Wyatt Earp.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Kevin Costner

Mick Jackson

JFK

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS