Bande Annonce de CELLES QU'ON N'A PAS EUESDécouvrez la bande Annonce de CELLES QU'ON N'A PAS EUES sur FilmoTVhttp://
Pascal Thomas
Bernard MenezDaniel CeccaldiJean-Claude MartinJean-Pierre DarroussinMichel AumontMichel GalabruAnouk FerjacElisabeth MargoniJacques FrançoisJacques JouanneauRoland ToporSophie GrimaldiAntoine DuléryHenri Poirier

CELLES QU'ON N'A PAS EUES

105 mn

Note de SensCritique :

5.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pascal Thomas.

Casting : Bernard Menez, Daniel Ceccaldi, Jean-Claude Martin, Jean-Pierre Darroussin, Michel Aumont, Michel Galabru, Anouk Ferjac, Elisabeth Margoni, Jacques François, Jacques Jouanneau, Roland Topor, Sophie Grimaldi, Antoine Duléry. Henri Poirier

Synopsis : Dans un compartiment de train, six hommes se racontent successivement leurs déboires sentimentaux. Leurs aventures sont souvent amusantes, parfois étranges, mais elles leur ont toujours laissé un sentiment d'inachevé. Justin, par exemple, explique comment il a provoqué la mort du caniche de sa maîtresse...

Scénario : Jacques Lourcelles, Pascal Thomas, Roland Duval.
Musique : Vladimir Cosma.
Pays : France
Tags : Comédie, HISTOIRES DE TRAIN, Amour contrarié / amour impossible, Plus d'émotion.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Sorti en février 1981, Celles qu’on n’a pas eues renoue avec une structure narrative qui était passée de mode dans le cinéma français, mais restait toujours prisée par les Italiens : le film à sketches. Ecrits par le critique de cinéma Jacques Lourcelles, sur des idées de Pascal Thomas et Roland Duval, les différents récits illustrent les amours manquées de six personnages, racontés par les passagers d’un compartiment de train.

Pascal Thomas, dont c’était le septième long métrage, continue une œuvre fondée sur la chronique sentimentale, l’observation attentive de la société et une tendresse amusée pour ses personnages, ciselée par de brillants comédiens, dont Bernard Menez qu’il contribua à révéler. Un film à sketches n’est jamais totalement satisfaisant. Quelques segments sont convenus, particulièrement celui avec Michel Galabru en propriétaire viticole cherchant à pousser son fils dans les bras de la fille d’un riche notable, lors d’une chasse à courre. Bernard Menez, en dragueur impénitent, sombre dans le graveleux. Mais le film trouve sa richesse dans des changements de registre parfois surprenants, où pointent l’insolite fantastique, l’humour noir ou la mélancolie.

En ouverture, Michel Aumont est d’une lâcheté risible, aux prises avec une pianiste virtuose amatrice de Stockhausen ; le sketch intitulé « La chute d’un corps » est d’une brièveté féroce ; Jacques François se délecte dans les digressions d’un récit en noir et blanc frisant la psychose et qui voit un thanatopracteur aux prises avec une morte ressuscitée. Le récit final, situé dans la campagne française d’après-guerre, prend des couleurs automnales et un goût d’amertume.

Pascal Thomas est un cinéaste fidèle. Au scénario et aux dialogues, il reprend le critique de cinéma mac-mahonien Jacques Lourcelles, avec lequel il avait écrit Le Chaud Lapin, Un oursin dans la poche et Confidences pour confidences. On peut aussi apprécier la justesse de son écriture dans ses textes sur le cinéma, et particulièrement dans son indispensable dictionnaire des films, publié chez Robert Laffont. La dernière entrée de ce livre vantait les qualités du premier film de Pascal Thomas, Les Zozos, dans lequel Lourcelles notait une trivialité, une cruauté et une vocation plus ou moins hilare de l’échec qui constituent également le charme de Celles qu’on n’a pas eues.

Fidélité aussi au compositeur Vladimir Cosma, présent dès Les Zozos et aux comédiens comme Daniel Ceccaldi. Bernard Menez lui doit la popularité grâce à Pleure pas la bouche pleine et Le Chaud lapin. Pascal Thomas aime les acteurs, avec un goût populaire pour les excentriques, comme ici Jacques Jouanneau, mais il excelle aussi à révéler des débutants prometteurs. Ainsi, dans l’un de ses tout premiers rôles, Jean-Pierre Darroussin fait une composition marquante en thanatopracteur déconcerté puis terrorisé par Anouk Ferjac. Ou encore, pour ses débuts, dans un rôle plus secondaire de policier, Antoine Duléry.

A noter aussi la présence de l’auteur et illustrateur Roland Topor, jouant l’escrimeur meurtrier. C’est lui qui dessinera la superbe affiche du film, un petit homme, la tête calée sur un oreiller, le corps entier blotti au creux du pubis géant d’une femme. Elle sera refusée dans toutes les gares et dans les couloirs du métro.

Film à scketch sur les aléas joyeux ou/et douloureux des aventures entre hommes et femmes. Un groupe de personnes partage une cabine dans un train et se raconte leurs histoires amoureuses inoubliables. Pascal Thomas pose un regard tour à tour nostalgique, comique, cruel, mystérieux ...

Lire la suite
7
Alligator

Celles qu'on n'a pas eues est un très bon film a sketch français réalisé par Pascal Thomas, coécrit par Jacques Lourcelles sur une musique de Vladimir Cosma... qui met en scéne six histoires racontés par des hommes qui parlent leurs déboires en amour dans un compartiment ...

Lire la suite
7
Eric31
 
le contexte
A voir également
Affiche du film COUP DE TÊTE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BOUQUET FINAL
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ET SI C ÉTAIT VRAI...
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE VOLEUR
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film FIRST MAN

à partir de

4.99
 
Affiche du film CAPHARNAUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALAD 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GIRL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE JEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés