Bande Annonce de CHAOSDécouvrez la bande Annonce de CHAOS sur FilmoTVhttp://
Hideo Nakata
Jun KunimuraKen MitsuishiMasato HagiwaraMiki Nakatani

CHAOS

90 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Hideo Nakata.

Casting : Jun Kunimura, Ken Mitsuishi, Masato Hagiwara. Miki Nakatani

Synopsis : En sortant du restaurant où il a dîné avec sa femme Saori, Komiyama est surpris de ne pas la trouver. Plus tard, un coup de téléphone l’avertit que sa femme a été kidnappée et qu’il doit payer une rançon s’il veut la revoir vivante. Il s’avère que le kidnappeur, Kuroda, agit sur commande. Saori elle-même semble être à l’origine d’une mise en scène destinée à tester l’amour de son époux. Mais à son retour, Kuroda découvre sa victime sans vie. Il reçoit des instructions pour se débarraser du corps, mais des indices lui font croire que Saori n’est pas vraiment morte. Kuroda commence sérieusement à se poser des questions.

Scénario : Hisashi Saito.
Musique : Kenji Kawai.
Pays : Japon

Film pas encore disponible
Hideo Nakata est réputé pour avoir complètement régénéré le cinéma d’horreur japonais avec Ring, dont le phénoménal succès a un peu éclipsé ses films suivants. C’est le cas de celui-ci, réalisé en 1999 juste après Ring. Il s’agit d’un thriller dans la tradition hitchcockienne qui décrit l’enlèvement de l’épouse d’un homme d’affaires et l’embarras du kidnappeur lorsqu’il découvre qu’il est peut-être manipulé. Ce n’est que le début d’une intrigue remplie de faux semblants et qui avance comme dans un labyrinthe à coups de flash backs délivrés dans un ordre non chronologique. Par ailleurs, la multiplication des points de vue permet à chacun des protagonistes de donner sa vision partielle de l’histoire, ouvrant le champ à autant d’interprétations possibles. La collaboration étroite des deux acteurs principaux contribue à renforcer une ambiance potentiellement statique, assez éloigné en tout cas de la frénésie hollywoodienne. Une autre qualité – devenue inhabituelle dans les équivalents contemporains- c’est de faire confiance en l’intelligence du spectateur,  et de le laisser libre de remplir les blancs entre les différents indices qui lui sont présentés. En fait, il y en a tellement, que le film gagne à être vu plusieurs fois.
Avant de réaliser ses propres films, Hideo Nakata avait passé sept ans comme assistant au studio Nikkatsu, alors engagé dans la production de pinku eiga, ou films érotiques. Nakata avait beaucoup appris au contact de Masaru Konuma, un des maîtres du genre,  spécialisé dans le bondage, et à qui Nakata a d’ailleurs consacré un documentaire. Interrogé à propos de son expérience à la Nikkatsu, Nakata a déclaré qu’elle avait été très profitable parce que dit-il « les mécanismes de la peur et de l’excitation sexuelle sont assez proches ». On retrouve l’influence de Konuma dans Chaos, avec ses plans de l’épouse ligotée et baillonnée.
Plus tard, l’intrigue évolue, toujours dans la tradition du cinéma SM, vers une inversion des rapports entre la prisonnière et son geôlier, l’apparente victime se révélant la véritable manipulatrice. Bien que manifeste, cette influence ne fait qu’ajouter une coloration  à un mystère dont les références les plus évidentes sont à chercher du côté d’Hitchcock et  de Tarantino.
Plutôt que d’exploiter l’action ou de dévoiler trop d’indices à la fois, la mise en scène privilégie l’atmosphère à coups de cadrages étudiés, et d’imperceptibles travellings avant. L’atmosphère est amplifiée par une partition à base de percussions qui souligne subtilement la charge érotique entre le kidnappeur et sa victime. La musique est signée Kenji Kawai, qui s’est rendu célèbre pour ses compositions pour l’animateur Mamoru Oshii et Ghost in the shell. Nakata avait déjà fait appel à lui pour composer les ambiances sonores de Ring et le rappellera pour Ring 2.
L’utilisation de l’eau est également très intéressante. Elle est omniprésente sous différentes formes, et bien qu’elle ne signifie rien de particulièrement menaçant, elle préfigure un élément clé de Dark water, que Nakata réalisera trois ans après Chaos.

Pluiriel

Femme fatale, flamme infernal, tout d'epine ala rosée qui perle sur ces levres, pres d'un bocal a poisson. Qui est attache, qui est enferme, qui meurt si l'on ne le nourrit pas, et qui pleure, qui pleure .... C'est amour emprionne d'un contrat, comme si on avait attraper un ...

Lire la suite
7
Amåtaō_m
 
A voir également
Affiche du film Tel père, tel fils

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Le coeur régulier

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHATROOM

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

6.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés