COMING APART

Bientôt disponible
Parce qu'il fallu plus de 35 ans pour que ce film - expérimental - sorte en France
Drame - 2004 - Etats-Unis - 101 MIN - interdit aux moins de 12 ans

Joe Glazer, psychanalyste, quitte sa femme enceinte.  Parti vivre dans un loft, il dissimule une caméra afin d’y filmer sa nouvelle vie. Dans cet appartement, il mène une vie dissolue et ramène de nombreuses conquêtes. Il  les pousse à se lâcher alors qu’elles ne se savent pas filmées. Mais ce petit jeu voyeuriste va se retourner contre lui et il s’enfonce inexorablement ...

6.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Nicolas Rioult
Nicolas Rioult
CHRONIQUEUR

Tourné en 1968, Coming apart n’est sorti en France que 35 ans plus tard, en 2004. Son exploitation a été compliquée. Aux Etats Unis, le film reçut une interdiction très élevée en raison de son contenu sexuel osé pour l’époque ce qui l’empêcha d’avoir une sortie normale et il disparut de la circulation pendant des années, avant que le musée américain d’art, le Moma, ne l’achète et lui redonne une visibilité à la fin des années 90.

Il faut dire qu’interdiction ou pas, il n’est pas sûr que ce film ait pu conquérir un vaste public tant il s’apparente à un film expérimental, mais un film expérimental sexy et drôle, et surtout en avance sur son temps.  En effet, il n'y a quasiment qu'un seul axe de caméra utilisé, caméra dissimulée dans un grand appartement à l’insu des visiteurs et qui va capter la vie quotidienne du lieu. Un grand miroir est placé en face  afin de ne rien manquer de la vie dans ce grand appartement new yorkais. Le loft avant l’heure !

Celui qui a placé cette caméra pour filmer sa vie, c’est Joe Glazer, incarné par l’acteur Rip Torn. On découvre d’abord ses conquêtes souvent sublimes, ses pratiques sexuelles particulières, ses liaisons sentimentales, l’abandon de sa femme enceinte. Peu à peu, on va découvrir son passé tumultueux et pourquoi il en est arrivé à devenir un voyeur pervers et obsessionnel. Jeux de miroir, voyeurisme, psychanalyse, Coming Apart est une des œuvres les plus étonnantes du cinéma américain indépendant, quelque part entre les premiers films de Brian De Palma pour le dispositif réflexif et John Cassavetes pour les relations tumultueuses entre hommes et femmes.

Tags

Le contexte

Jonas Mekas filme sa vie en 8mmm à New York. La fin des années 60 marque l'émergence de cinéastes indépendants new yorkais mélangeant les frontières entre fiction et réalité à travers la forme du journal intime filmé.

Milton Moses Ginsberg

Jim McBride filme la vie d'un de ses amis. Au final, un faux documentaire qui est en réalité un vrai film de fiction.

MEN IN BLACK 3

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS