Cosas que dejé en La Habana

Bientôt disponible
Trois jeunes et charmantes soeurs cubaines arrivent à Madrid à la recherche d'une vie meilleure. Les Espagnols, ou les Cubains, qu'elles rencontrent ne sont pas comme elles l'avaient pu imaginer. Les situations inattendues, cocasses, équivoques ne vont pas tarder à se succéder.
Comédie - 1998 - Espagne - 110 MIN - Tous publics
Des jeunes Cubains cherchent en Espagne une vie meilleure qu'à Cuba, le pays qu'ils portent dans leur coeur... Mais dans le pays d'accueil tout n'est pas rose...
2 / 10
1MNavant
2MNaprès
José Riba
José Riba
CHRONIQUEUR
Le cinéma espagnol traite de manièrerégulière le thème de l’immigration, question de société, comme en France. Les medias aussi en parlent presque tous les jours, le plus souvent des immigrés en provenance du Maghreb et d’Afrique noire, au gré des arrivages dramatiques par la mer.

Parfois aussi des immigrés d’Amérique du sud, un mouvement de population plus discret et déjà mieux intégré de par la langue commune.

Ce qui est moinsfréquent est de parler des immigrés des Caraïbes et notamment de Cuba, comme le fait ce film de 1997. Le réalisateur Manuel Gutiérrez Aragón a pu écrire son histoire en collaboration avec un grand écrivain et scénariste cubain, Senel Paz, auteur entre autres de « Fraise et chocolat ».

Ensemble, ils ont bâti une comédie simple et directe, au rythme quelque peu languide comme correspondant au soleil d’été de… Madrid, pleine de mélancolie, qui se déroule sur plusieurs plans.

Si vous avez la chance de parler un peu l’espagnol vous apprécierez sans doute les accents cubains, une vraie invitation à la danse, et les trouvailles des dialogues, pleines d’humour. Et même si vous ne parlez pas espagnol, vous serez sensibles à la cocasserie de ces jeunes femmes mignonnes à la recherche d’un avenir, aux piques contre la vie au quotidien, à Cuba comme dans le pays d’accueil.

« Des choses que j’ai laisséesà La Havane », voilà le titre en français, est servi par la crème de la crème des comédiens cubains, à commencer par le beau Jorge Perugorría, gay inoubliable dans « Fraise et chocolat », son ami Luis Alberto García, ou encore Daisy Granados, la Madame cubaine qui accueille les jeunes filles en fleur, un pilier historique du cinéma cubain.

Pour les fans des musiques du monde, Violeta Rodríguez, qui incarne la douce Nena, est la fille d’un grand troubadour de la musique cubaine, Silvio Rodríguez.

Contexte

Manuel Gutiérrez Aragón

VOLAVERUNT

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement VOD illimité FilmoTV, voir vos films sur vos supports préférés en un clic ! FilmoTV, un système multi-écrans : PC classique, application OS Android, système iPhone et tablettes PC, TV par câble, télévisions sur Internet, c'est ouvert ! Découvrez vos films d'horreur par abonnement VOD ou de vos films Western à télécharger. Pour cela parcourez les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.