DIVORCE À L'ITALIENNE

1962
101 mn
Parce qu'au début le film ne devait pas être une comédie mais un vrai drame
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Le baron Ferdinand Cefalu éprouve un fort désir pour sa jeune nièce qui vient de sortir du couvent. Le problème ? Ferdinand est déjà marié et, en Sicile, le divorce n’est pas reconnu. Ferdinand ne peut se débarrasser de sa femme que par un crime d’honneur : si elle le trompe, il aura le droit de la tuer. Il organise les retrouvailles de sa femme avec un amour de jeunesse...

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
Italie
Tous publics
VO
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Le cinéma a-t-il le pouvoir de faire évoluer les mœurs ? Je crains que non. Le cinéma peut se faire le reflet d’un monde qui change. Mais guère plus. Ce qui n’est déjà pas si mal ! Et pourtant, il y a, de temps en temps, une exception comme ce Divorce à l’italienne. Pourquoi ? Parce qu’à sa sortie en 1961, la comédie de Pietro Germi provoqua un débat de société dont personne n’avait prévu l’ampleur.

Comme souvent chez Germi, l’histoire se déroule en Sicile, symbole d’une Italie immuable. Tellement, que «même les fossiles y évoluent plus vite que les mentalités » ironisait le cinéaste. Lorsqu’il s’attaque à l’écriture, le divorce est interdit dans la péninsule. Les gens du Sud s’y montrent particulièrement rétifs, ce qui n’empêche pas leurs tribunaux de faire preuve d’une grande mansuétude pour les auteurs de crimes passionnels. Divorce à l’italienne est ainsi l’histoire d’un homme qui pour se séparer de son épouse n’a d’autre issue que de la tuer !     

Le film était un énorme succès à sa sortie. En France aussi, où il frôlait les 2 millions d’entrées après avoir obtenu à Cannes un prix abandonné depuis, celui de la meilleure comédie. Marcello Mastroianni, dans le rôle du noble, affreux, bête et méchant, brouillait ici son image de séducteur, dévoilant un talent qu’on ne lui connaissait pas pour la comédie pure.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES INFIDÈLES (Le film à sketchs de Jean Dujardin et Gilles Lellouche est un festival de tromperies et d'humiliations, inspiré par l'humour noir des comédies italiennes.) ou encore SÉDUITE ET ABANDONNÉE (Pietro Germi retourne en Sicile pour une nouvelle satire. Un homme couche avec la soeur de sa fiancée mais refuse de l'épouser, ce qui déclenche la fureur de la belle-famille.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné