Bande Annonce de ETHEL ET ERNESTDécouvrez la bande Annonce de ETHEL ET ERNEST sur FilmoTVhttp://
Roger Mainwood
Brenda BlethynJim BroadbentLuke TreadawayPam FerrisRoger Allam

ETHEL ET ERNEST

91 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Roger Mainwood.

Casting : Brenda Blethyn, Jim Broadbent, Luke Treadaway, Pam Ferris. Roger Allam

Synopsis : Au XXe siècle, l'histoire vraie des parents de Raymond Briggs, Ethel et Ernest, deux Londoniens ordinaires qui tombent éperdument amoureux, alors que leur pays connaît une importante mutation sociale. Ensemble, ils traversent des moments marquants de l'histoire de leur pays et de l'Europe tout entière...

Scénario : Roger Mainwood.
Musique : Carl Davis.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Jeunesse, Politique / Histoire, Familles anglaises, Parents, Couple, Biopic.

à partir de

4.99
voir ce film

Ethel et Ernest est un film d’animation qui bouscule notre connaissance du genre, par sa singularité et par le but qu’il poursuit. Il est l’oeuvre d’un illustrateur et écrivain anglais, mal connu en France : Raymond Briggs, auteur archipopulaire de l’autre côté de la Manche grâce surtout à son livre Le Bonhomme de neige. Devenu un dessin-animé au début des années 80, il est depuis lors diffusé de manière rituelle à la télévision en période de fêtes.

Avec Ethel et Ernest sorti en 2016 et adapté d’un de ses romans graphiques, Briggs, alors déjà octogénaire, voulait simplement rendre un hommage ému à ses parents, des gens modestes dont il fut l’enfant unique.

Vous allez ainsi faire connaissance avec Ethel, une ancienne domestique au service d’une maison bourgeoise et avec l’auguste Ernest, qui gagnait sa vie comme laitier. Le récit de leur histoire d’amour court entre 1928 et leur disparition au début des années 70 et embrasse en parallèle l’histoire de la société britannique.

Le film mêle avec bonheur des personnages en 2D insérés dans un décor tridimensionnel, où dominent les teintes pastels, au service d’un récit linéaire empreint de tendresse, où les années passent dans une alternance de dureté et de douceur mêlées. Un voyage dans le temps dont vous risquez de sorti bouleversé par sa sincérité et sa noblesse. Bon film.

Sans jamais se livrer à une lecture psychologique, Raymond Briggs dessine avec une magnifique précision les caractères opposés que présentent Ethel et Ernest et font la complexité de cette société anglaise là. Tandis que son père incarne le parfait working class hero dans toute sa dignité, Ethel porte en elle des valeurs conservatrices qui contredisent son extraction modeste. Tous deux pourtant poursuivent à leur manière une certaine idée du bonheur, sans jamais perdre le fil de leur indéfectible amour.

La présence d’un troisième personnage, celui de Briggs enfant, devenu étudiant en Art malgré l’incompréhension de ses parents, souligne le clivage générationnel qui fut celui de cette Angleterre, passée plus que tout autre de La Grande Dépression aux Beatles. On peine à imaginer aujourd’hui le bouleversement majeur que furent l’avènement du téléphone ou de la télévision, mais Briggs nous les fait revivre avec un bel humour. Intéressante aussi l’importance qu’avait le journal quotidien dans la vie d’Ernest Briggs que sa lecture, puisque sa lecture  contribuait à faire de lui un homme relié au monde. Autant de détails qui témoignent d’un monde aujourd’hui en partie révolu.

A sa sortie, Ethel et Ernest reçu le soutien du réalisateur de Moi, moche et méchant, Pierre Coffin et celui de Ron Howard, tous deux exprimant via Twitter leur admiration pour le film de Briggs. Le film fut présenté en compétition au Festival d’Annecy en 2017, mais n’eut droit bizarrement à aucune mention au Palmarès. En revanche, vingt ans plus tôt, le travail du dessinateur britannique avait bien été récompensé à travers le prix du long métrage accordé à Quand souffle le vent : un film réalisé par Jimmy T. Murakami, d’après un de ces romans graphiques.

C'est l'histoire de...

On suit la vie d'un couple d'anglais qui se rencontre lors de l'entre deux guerres et qu'on voit ensuite vivre et commenter les grands évènements de la révolution industrielle, de la seconde guerre mondiale et ainsi de suite. Rien de vraiment révolutionnaire en terme de narration ...

Lire la suite
9
François de Chateleux

Bien plus qu’une histoire de famille.

Dans la scène d‘introduction, on voit un vieil homme qui met le lait avant le thé. Ça m’a assez étonné, j’ai toujours cru que c’était l’inverse. Il dit ensuite qu’il a voulu rendre hommage à ses parents dans un album illustré. Cet homme est donc Raymond Briggs, ...

Lire la suite
8
Oskar Newon

We're Gonna Hang out the Washing on the Siegfried Line !!!

Bien racontée, le quotidien de la plus ordinaire des familles prend des allures de passionnante fresque historique. C'est du bout de la mine virtuose de ses crayons de couleurs que le fameux illustrateur Raymond Briggs rend hommage à la dévotion de ses parents. Au fil de plus ...

Lire la suite
7
R R
 
le contexte
A voir également
Affiche du film THE QUEEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HOT FUZZ

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA GRANDE AVENTURE DE MAYA L ABEILLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NIKO LE PETIT RENNE 2

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés