GHOSTLAND

À partir de 7.99 €
Un grand film d'horreur original, radical, émouvant et poétique.
Fantastique / Horreur - 2018 - Canada|France - 88 MIN - VM - HD - interdit aux moins de 16 ans
Pauline emménage dans la maison de sa tante défunte avec ses filles Beth et Vera. Une nuit, elles sont victimes d'une agression extrêmement traumatisante quand des intrus pénètrent au sein de leur domicile. Bien des années après, Beth est devenue écrivain de livres horrifiques afin d'exorciser ses démons...

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Grand Prix et Prix du Jury au Festival International Du Film Fantastique de Gérardmer 2018, Ghostland, quatrième long métrage de Pascal Laugier, a également bénéficié d’une excellente couverture critique  (et même d’un tweet de félicitation de notre ministre de la Culture !) ce qui tient de l’exploit pour un film d’horreur français. Probablement parce qu’entre les scènes chocs horrifiques d’usage, son réalisateur/scénariste  a su aussi mixer les émotions, qu’elles soient d’ordre pulsionnelles, mélancolique ou hommageuses.

Après une séquence d’ouverture carabinée sous la forme d’un « Home Invasion » électrifiant (une femme et ses deux filles ados sont violemment agressées par un psychopathe dans la maison dont elles viennent d’hériter), Ghostland nous embarque dans un « Conte de Perrault destiné aux adultes consentants ».  Pascal Laugier faisant rebondir son scénario en surprenant sans cesse le spectateur qui se retrouve baladé  dans des vagues d’émotion intense où se mêlent  trauma familial,  folie dévastatrice, adolescence troublée et regrets éternels enfouis. Sans compter un hommage poétique à Lovecraft, grand écrivain de la littérature horrifique, dont l’ombre plane  dans les rêves du personnage principal, écrivain en herbe, joué par la mignonnette Crystal Reed, héroïne de la série Teen Wolf.

Toujours hanté par sa fascination pour le cinéma fantastique old school, Laugier n’en oublie pour autant de jouer avec les codes du genre (poupées inquiétantes, croquemitaine impressionnant, cauchemar sans fin)  dans des délires baroques évoquant le grand cinéma d’épouvante gothique. Et offre au passage un sublime revival d’actrice à Mylène Farmer dans le rôle d’une mère prête à tout pour protéger ses progénitures.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Mylène Farmer

Une femme confrontée à un retardé mental planqué dans la cave de sa maison. Efficace.

Pascal Laugier

Une immersion poétique et horrifique dans une mystérieuse institution

GIORGINO

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité