Bande Annonce de INSOMNIADécouvrez la bande Annonce de INSOMNIA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2306/fond/2306_w_500.jpg
Christopher Nolan
Al PacinoHiilary SwankMartin DonovanRobin WiliamsCrystal LoweJay BrazeauLarry HoldenNicky KattPaul DooleyAndrew CampbellJames HutsonLorne CardinalPaula Shaw

INSOMNIA

114 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Christopher Nolan.

Casting : Al Pacino, Hiilary Swank, Martin Donovan, Robin Wiliams, Crystal Lowe, Jay Brazeau, Larry Holden, Nicky Katt, Paul Dooley, Andrew Campbell, James Hutson, Lorne Cardinal. Paula Shaw

Synopsis : Deux inspecteurs de la police de Los Angeles, Will Dormer et Hap Eckhart, sont envoyés en Alaska pour enquêter sur l’assassinat d’une jeune fille. En perte de repères, car le soleil, à cette époque de l’année, ne se couche jamais, Will, par ailleurs malmené par une enquête de l’IGS, manquant de sommeil et perturbé par le brouillard, tue accidentellement son coéquipier lors d’une embuscade mise en place pour confondre le meurtrier. Il efface ses propres traces et accuse ce dernier, mais celui-ci, ayant assisté à la scène, fait chanter l’inspecteur…

Scénario : Hillary Seitz.
Musique : David Julyan.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Sous la neige , Un cadavre sur les bras, Pour le suspense, Bons Plans Warner, Flics américains, Du sang dans la neige, Thrillers psychologiques.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Remake américain d’un film de 1997, mettant en scène Stellan Skarsgard dans le rôle d’un inspecteur suédois déboussolé au cours d’une enquête menée sur le territoire norvégien, Insomnia bénéficie d’un trio de stars made in Hollywood : Al Pacino, Robin Williams et Hilary Swank. Il était tout a fait logique que Christopher Nolan, jeune prodige né à Londres d’un père anglais et d’une mère américaine, le 30 juillet 1970, et déjà réalisateur de deux petits films étranges et envoûtants, hérite, en 2001, de ce projet de thriller, entre sommeil et veille, initié par la Warner.

En effet, dans Le suiveur (Following, 1999), histoire d’un romancier jouant les voyeurs, comme dans Memento (2000), série de flash back remontant le fil de l’existence d’un homme ayant perdu la mémoire récente, la réalité est plus que relative et la vérité dépend largement de l’endroit d’où on la regarde. Le scénario d’Insomnia semblait donc taillé sur mesure pour cet habile raconteur d’histoires tordues. En effet, on y côtoie un inspecteur de police de Los Angeles dépêché dans une petite ville de l’Alaska, en plein été - c’est à dire à cette époque de l’année où le soleil ne se couche jamais - pour y enquêter sur le meurtre d’une jeune lycéenne de 17 ans. Will Dormer, excellent flic ayant largement prouvé son efficacité, est quelque peu usé et perturbé par une investigation dont il est l’objet de la part de l’inspection générale des services, et le manque de sommeil. Au cours d’une embuscade, aveuglé par le brouillard, il commet à son tour un meurtre qu’il maquille en accident.

Tout, dans Insomnia, est affaire de nuit qui ressemble au jour, de mensonge qui ressemble à la vérité, et réciproquement. Et le lieu choisi pour l’enquête, l’Alaska, permet au décor de devenir un personnage à part entière, un lieu éblouissant de clarté, la bien nommée ville de Nightmute, par ailleurs ironiquement établie comme «la Mecque du flétan», où seules les âmes des hommes en présence apportent leur lot de noirceur. Depuis cette commande réalisée de main de maître, Christopher Nolan est devenu l’une des valeurs sûres parmi la jeune génération des réalisateurs hollywoodiens. Il a continué à travailler le double et la limite ténue entre le bien et le mal avec Batman Begins et The Dark Knight, à observer l’art de l’illusion dans Le Prestige, et il a décuplé le thème du sommeil et du rêve dans l’intrigue en poupées gigognes de Inception

Personne n’avait eu, jusqu’alors, l’excellente idée de confronter Al Pacino et Robin Williams, c’est à dire, comme l’a expliqué non sans humour ce dernier dans le dossier de presse du film : «l’acteur de «La Méthode» et l’adepte du n’importe quoi». Face à l’immense Pacino, qui s’illustra chez Jerry Schatzberg dans Panique à Needle Park et L’Epouvantail, mais aussi dans Un après midi de chien de Sidney Lumet, Scarface et L’Impasse de Brian de Palma, et la trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola, Robin Williams, son cadet de onze ans, prouve, s’il en était encore besoin, qu’il est lui-même un très grand acteur. Furieusement doué pour la comédie, inattendu et protéiforme, Robin Williams, né en 1951, a étudié le théâtre à l’université de Juilliard et fait ses débuts vers la fin des années 1970, à la télévision américaine, dans le rôle d’un extraterrestre nommé Mork. Ce personnage, introduit dans l’épisode 110 de Happy Days de Garry Marshall, deviendra un héros à part entière dans la série Mork et Mindy. Il y a de quoi marquer une carrière !

Robin Williams fera ensuite ses débuts au cinéma en 1980 sous la houlette de Robert Altman et dans la peau du marin amateur d’épinards, Popeye. Difficile, après ça, de se cantonner dans les rôles de monsieur tout le monde. Il a donc personnifié successivement, et avec talent, un écrivain catcheur dans Le Monde selon Garp de George Roy Hill (1982) ; un DJ iconoclaste de la radio américaine au Vietnam dans Good Morning Vietnam de Barry Levinson (1987), le roi de la Lune dans Le Baron de Munchausen de Terry Gilliam (1988), un professeur de littérature faisant monter ses élèves sur les tables dans Le Cercle des poètes disparus de Peter Weir (1989), un sans-abri demeuré dans Fisher King de Terry Gilliam (1990), Peter Pan vieilli dans Hook de Steven Spielberg (1991), la voix du génie dans le dessin animé Aladdin de Ron Clements et John Musker (1992) et un homme déguisé en femme pour rendre visite à ses enfants dans Mme Doubtfire de Chris Columbus (1993).

Robin Williams est de ces acteurs qui en font souvent trop, mais avec tant de gourmandise et de délectation qu’on le leur pardonne. S’il y a quelques ratés notables dans sa filmographie, riche de plus de quatre vingt titres, il y a, avant tout, de grandes performances, qui, au fil des ans, acquièrent de plus en plus de sobriété. On n’est pas près de l’oublier dans Harry dans tous ses états de Woody Allen (1997), où il est un acteur «flou», au sens propre, puisque son visage n’est jamais net, ni dans Will Hunting de Gus Van Sant (1998) où sa prestation érudite de professeur de l’Institut des Hautes Technologies lui vaut l’Oscar du meilleur second rôle, et encore moins dans les personnages de calmes psychopathes que lui ont offert Mark Romanek dans Photo Obsession (2002) et, last but not least, Christopher Nolan dans Insomnia.

Au pays du jour sans fin.

Par une nuit d'insomnie, l'insomniaque chronique que je suis se plongea dans insomnia ... Un comble ... Insomnia (2002) représente le troisième film du réalisateur britannique Christopher Nolan après Following (1998) et Memento (2000) et voit un Al Pacino camper un flic dépêché ...

Lire la suite
8
Miles QUARITCH

Ouvre les yeux.

Auréolé du succès de son "Memento", Christopher Nolan se vit offrir la réalisation de cet "Insomnia", remake d'un intéressant polar norvégien signé Erik Skjoldbjaerg. Racontant grosso merdo la même histoire que l'original, le film de Nolan y apporte une éfficacité toute ...

Lire la suite
7
Gand-Alf

Beau polar de studio pour un futur électron libre

Premier gros film de studio pour Nolan, du bon boulot, formellement superbe et bien pensé. L'insomnie du héros permet d'aborder l'intrigue de manière originale. L'agressivité progressive du montage et de la photographie illustrent à merveille sa condition particulière, sa ...

Lire la suite
8
Dalecooper
A voir également
Affiche du film OCEAN S 13

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ASSOCIÉ DU DIABLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCEPTION

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film INSOMNIA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés