INSOMNIA

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que c'est la Colombie britannique qui joue le rôle de l'Alaska
Policier / Suspense - 2002 - Etats-Unis d'Amérique|Canada - 118 MIN - VF - interdit aux moins de 10 ans

Deux inspecteurs de la police de Los Angeles, Will Dormer et Hap Eckhart, sont envoyés en Alaska pour enquêter sur l’assassinat d’une jeune fille. En perte de repères, car le soleil, à cette époque de l’année, ne se couche jamais, Will, par ailleurs malmené par une enquête de l’IGS, manquant de sommeil et perturbé par le brouillard, tue accidentellement son coéquipier lors...

Réalisé par

6.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Remake américain d’un film de 1997, mettant en scène Stellan Skarsgard dans le rôle d’un inspecteur suédois déboussolé au cours d’une enquête menée sur le territoire norvégien, Insomnia bénéficie d’un trio de stars made in Hollywood : Al Pacino, Robin Williams et Hilary Swank. Il était tout a fait logique que Christopher Nolan, jeune prodige né à Londres d’un père anglais et d’une mère américaine, le 30 juillet 1970, et déjà réalisateur de deux petits films étranges et envoûtants, hérite, en 2001, de ce projet de thriller, entre sommeil et veille, initié par la Warner.

En effet, dans Le suiveur (Following, 1999), histoire d’un romancier jouant les voyeurs, comme dans Memento (2000), série de flash back remontant le fil de l’existence d’un homme ayant perdu la mémoire récente, la réalité est plus que relative et la vérité dépend largement de l’endroit d’où on la regarde. Le scénario d’Insomnia semblait donc taillé sur mesure pour cet habile raconteur d’histoires tordues. En effet, on y côtoie un inspecteur de police de Los Angeles dépêché dans une petite ville de l’Alaska, en plein été - c’est à dire à cette époque de l’année où le soleil ne se couche jamais - pour y enquêter sur le meurtre d’une jeune lycéenne de 17 ans. Will Dormer, excellent flic ayant largement prouvé son efficacité, est quelque peu usé et perturbé par une investigation dont il est l’objet de la part de l’inspection générale des services, et le manque de sommeil. Au cours d’une embuscade, aveuglé par le brouillard, il commet à son tour un meurtre qu’il maquille en accident.

Tout, dans Insomnia, est affaire de nuit qui ressemble au jour, de mensonge qui ressemble à la vérité, et réciproquement. Et le lieu choisi pour l’enquête, l’Alaska, permet au décor de devenir un personnage à part entière, un lieu éblouissant de clarté, la bien nommée ville de Nightmute, par ailleurs ironiquement établie comme «la Mecque du flétan», où seules les âmes des hommes en présence apportent leur lot de noirceur. Depuis cette commande réalisée de main de maître, Christopher Nolan est devenu l’une des valeurs sûres parmi la jeune génération des réalisateurs hollywoodiens. Il a continué à travailler le double et la limite ténue entre le bien et le mal avec Batman Begins et The Dark Knight, à observer l’art de l’illusion dans Le Prestige, et il a décuplé le thème du sommeil et du rêve dans l’intrigue en poupées gigognes de Inception

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Christopher Nolan

L’EPOUVANTAIL DE JERRY SCHATZBERG (SCARECROW, 1973)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS

Même réal