Bande Annonce de IT COMES AT NIGHTDécouvrez la bande Annonce de IT COMES AT NIGHT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/11951/fond/11951_w_500.jpg
Trey Edward Shults
Carmen EjogoChase JolietChristopher AbbottDavid PendletonGriffin Robert FaulknerJoël EdgertonKelvin Harrison JrMick O'RourkeRiley Keough

IT COMES AT NIGHT

88 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Trey Edward Shults.

Casting : Carmen Ejogo, Chase Joliet, Christopher Abbott, David Pendleton, Griffin Robert Faulkner, Joël Edgerton, Kelvin Harrison Jr, Mick O'Rourke. Riley Keough

Synopsis : Toujours affublé d'un masque à gaz, Paul vit reclus, avec femme et enfant, dans une maison en bois dans la forêt. Il se voit dans lobligation daccueillir une famille chez lui, alors qu'un virus semble avoir mis à mal la civilisation...

Scénario : Trey Edward Shults.
Musique : Brian Mcomber.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, SensCritique - Best of films de 2017, Thriller horrifique, Forêt, Catastrophe épidémiologique, de moins de 90 minutes, Isolement.

à partir de

7.99
voir ce film

Deuxième long métrage du jeune Américain Trey Edward Shults (28 ans), It Comes at Night est un thriller psychologique et horrifique qui va vous plonger dans un monde ravagé par un mal d’origine inconnue.

Trois rescapés, un couple et leur ado de fils, vivent reclus dans une propriété totalement isolée du reste du monde, jusqu’au jour où débarque un autre couple flanqué d’un bébé, cherchant, eux aussi, à fuir l’apocalypse. Pris en étau entre un père surprotecteur et cette nouvelle famille très différente de la sienne, Travis, l’ado de 17 ans profondément bouleversé, voire traumatisé, va se mettre à espionner les nouveaux venus, jusqu’à ce qu’une violente altercation ne détruise l’harmonie fragile de cette cohabitation précaire.

Sorti en France, relativement discrètement, le 21 juin 2017, It Comes at Night fut plutôt bien accueilli par la presse hexagonale, à l’exception du Figaro qui le qualifia de « thriller sans surprise ». Au contraire : l’Ecran fantastique insista sur son « climat de paranoïa sourd et tétanisant » ; le magazine Première estima que Trey Edward Shults « s’imposait comme un cinéaste à suivre », tout comme les Cahiers du cinéma qui jugèrent ce deuxième long métrage « suffisamment intrigant » pour attendre le suivant « avec curiosité ». Enfin, Télérama évoqua un « huis clos efficace » et la revue Positif, un film « d’un pessimisme complet, [...] cadré et monté avec élégance ».

C’est après avoir perdu son père, avec lequel il s’était in extremis réconcilié, que Trey Edward Shults, né à Huston en 1988, commença à imaginer le film que vous venez de voir. Cette période difficile, se mua en une source d’inspiration décisive, qui lui permit d’avancer dans l’écriture du scénario. Il expliqua plus tard que les regrets de son père, liés à sa façon de vivre et à sa toxicomanie chronique, vinrent nourrir ses « angoisses de mort », sa plus grande angoisse étant de « [se] retrouver bourrelé de remords sur [son] lit de mort ». C’est ce genre de préoccupations qui le poussa à approfondir les relations parents-enfants et à s’interroger, également, sur la façon de surmonter la disparition d’un proche. C’est cette réflexion qui lui inspira notamment la première scène du film, celle où Sarah réconforte son père, avant qu’il ne soit conduit dans la forêt et exécuté par Paul.

Relativement stressante, la bande originale du film est signée Brian McOmber, batteur du groupe de rock indépendant Dirty Projectors et déjà compositeur, en 2015, de la BO de Krisha, le premier long métrage du cinéaste, un film d’horreur psychologique multi-récompensé et présenté notamment à Deauville et à Cannes, dans le cadre de la semaine de la critique. Alors que dans ce premier opus il avait dirigé plusieurs membres de sa famille, Shults choisit, cette fois, de ne diriger que des comédiens professionnels. Dans le rôle de Paul, il fit appel à l’Australien Joel Edgerton, le demi-frère d’Anakin Skywalker dans Star Wars, épisodes II et III, et le mari (blanc) d’une femme (noire) confronté aux lois ségrégationnistes de Virginie dans Loving de Jeff Nichols. Pour ce rôle dans It Comes at Night, Loris Hantzis de l’Ecran fantastique souligna « l’étendue de son talent » et Jacky Goldberg des Inrocks l’estima « impressionnant ».

C’est la Londonienne Carmen Ejogo – Nigérienne par son père, Ecossaise par sa mère – qui incarne Sarah, son épouse. Débutante, dès 13 ans, dans Absolute Beginners de Julien Temple, la jeune comédienne se fera surtout remarquer en militante des droits civiques dans Selma d’Ava DuVernay et en chef des sorciers américains dans les Animaux fantastiques, sur un scénario de J.K.Rowling. Travis, leur jeune fils, est incarné par Kelvin Harrison Jr. qui avait fait ses brefs débuts en 2013, dans Twelve Years a Slave. Fils d’un couple de musiciens de jazz de la Nouvelle Orleans, Kelvin joue aussi bien du piano que de la trompette ! 

Fear of the Unknown

A24 est toute de même une boite de production qui commence doucement à se faire un nom dans la sphère cinématographique indé. Spring Breakers, Under the Skin, Green Room, Moonlight, The Rover, Ex Machina, The Witch, American Honey, The Lobster, et j’en passe et des meilleurs. ...

Lire la suite
8
Velvetman

SORTIE CINE | "Death Comes at Night"

Quand je suis sorti de la salle de projection, je me suis posé une question : "Mais qu'est ce que je viens de regarder?". It Comes At Night. Qu'est ce que veut bien dire ce titre? En réalité, It Comes At Night n'évoque pas une sorte de monstre nocturne ou créature typique ...

Lire la suite
8
Kyle_Jared_Valdo

Les métamorphoses du vide

A la question fondamentale que se poserait un scénariste sur les mécanismes essentiels de la peur, un seul mot suffirait à résumer son boulot : rien. L’ignorance, la méconnaissance, l'innommé, autant d’éléments qui tournent autour du même vide, et que l’imaginaire ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Joël Edgerton
  • Pas si éloigné
    Après le passage d’un nuage radioactif, Ralph (H. Belafonte) se croit l’ultime représentant de la race humaine. Pourtant, dans New York désert...
  • Egalement realisé par
    Trey Edward Shults
  • Dans le même genre
    Pour échapper à une catastrophe, Anne (I. Huppert) se réfugie, avec mari et enfants, dans sa maison de campagne, déjà occupée par une autre famille.
A voir également
Affiche du film MAD MAX : FURY ROAD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GATSBY LE MAGNIFIQUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Virus cannibale

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTAGION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MONSIEUR JE SAIS TOUT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ACTION OU VÉRITÉ

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMME DES ROIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99