Bande Annonce de L'ASSOCIÉ DU DIABLEDécouvrez la bande Annonce de L'ASSOCIÉ DU DIABLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/993/fond/993_w_500.jpg
Taylor Hackford
Al PacinoCharlize TheronJeffrey JonesJudith IveyKeanu ReevesConnie NielsenCraig T. NelsonDebra MonkRuben Santiago-HudsonTamara TunieLaura HarringtonPamela GrayVyto Rugins

L'ASSOCIÉ DU DIABLE

138 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Taylor Hackford.

Casting : Al Pacino, Charlize Theron, Jeffrey Jones, Judith Ivey, Keanu Reeves, Connie Nielsen, Craig T. Nelson, Debra Monk, Ruben Santiago-Hudson, Tamara Tunie, Laura Harrington, Pamela Gray. Vyto Rugins

Synopsis : Kevin Lomax est un jeune et brillant avocat de Floride qui n'a jamais perdu de procès. Alors qu'il vient de faire acquitter un pédophile, il reçoit une proposition d'un grand cabinet new-yorkais dirigé par un homme d'affaires étrange, John Milton. Avec son épouse, Marie-Ann, il s'installe dans un somptueux appartement payé par Milton et accumule les succès. La puissance de largent et du pouvoir grise Kevin, qui délaisse sa femme. Celle-ci commence à sombrer dans la folie, tandis que des faits étranges se produisent. Elle présente tous les signes apparents de la schizophrénie. John Milton se révèlera au final beaucoup plus dangereux qu'un redoutable businessman.

Scénario : Jonathan Lemkin, Tony Gilroy.
Musique : James Newton Howard.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Histoire de familles, Films inclassables, Au tribunal, Duos masculins, Peur internationale, Histoires sataniques.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
L’Associé du Diable est un passionnant thriller théologique tourné en 1996 par Taylor Hackford, le réalisateur d’Officier et Gentleman et de Contre Toute Attente. Le scénario s’inspire d’un best-seller d’Andrew Neiderman qui confronte, au cœur même d’un New York affairiste, une jeune et brillant avocat de floride au patron d’un très grand cabinet qui vient de le débaucher. Poussé par son ambition, avide de pouvoir et d’argent, l’avocat cède à la tentation et vend sans le savoir son âme au diable en personne.
Je me tairais sur les multiples rebondissements qui accompagnent la réussite fulgurante du jeune avocat incarné par Keanu Reeves.

Mais il n’y avait franchement pas grand mystère à vous cacher l’identité démoniaque de son patron, révélée dès le titre. Car, en plus du suspense ménagé par ce film, ce qui nous réjouit à l’avance, c’est le plaisir de découvrir comment Al Pacino fait le diable. Tandis que Robert De Niro campait un Satan plus conventionnel dans Angel Heart, Pacino s’amuse à composer une sorte d’inquiétant histrion, recréant à sa manière le traditionnel rire méphistophélique. Il avait plusieurs fois décliné le rôle, suggérant à sa place Sean Connery ou Robert Redford. Son lucifer est d’autant plus saisissant de drôlerie et d’effroi que le personnage de Keanu Reeves reste prisonnier de son ambition, vivant douloureusement chaque étape de son initiation. 

A l’opposition du bien et du mal propre au scénario s’ajoute une très subtile différence de jeu. Dans la tradition du héros hollywoodien, Reeves se débat sérieusement en serrant la mâchoire, comme il le ferait dans un polar classique, tandis qu’Al Pacino, porté par ses pouvoirs sataniques, fait preuve d’un second degré constant, provoque des morts en trempant son doigt dans l’eau bénite, faisant basculer le drame dans la farce macabre. Pour résumer d’une formule : il joue au Malin.

Dans ce formidable duel masculin, il faut aussi saluer la performance de Charlize Theron, dont c’était le premier grand rôle marquant. Pendant les trois mois de tournage, elle fit appel à une psychothérapeute pour jouer au mieux la schizophrénie.
Autre protagoniste digne d’éloges : le maquilleur Rick Baker, concepteur des apparitions démoniaques. C’est l’un des grands spécialistes des maquillages horrifiques depuis les années 1970, auteur notamment des effets spéciaux du Loup-Garou de Londres et de Videodrome.

Le personnage d’Al Pacino a pris comme nom celui d’un célèbre poète et pamphlétaire anglais du 17ème siècle, responsable de cinq brûlots contre la hiérarchie de l’eglise : John Milton. Il est surtout l’auteur d’un poème épique en vers non rimés, paradis perdu, auquel l’Associé du Diable a beaucoup emprunté. Le texte de Milton traitait justement de la création de l’Univers, de l’origine du Péché et du Mal, défendait des idées sur le libre arbitre de l’Homme et son salut et popularisa l’image d’un Satan rebelle. On le voyait s’aventurant dans le paradis terrestre et tentant adam et eve, tandis que Dieu ne faisait rien, ayant créé l’homme libre. « Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis », vers 263 du livre I du Paradis Perdu est repris par Keanu Reeves lors de la confrontation finale avec Pacino.

Avec tant de qualités artistiques et un surprenant scénario, il est un peu regrettable que le tout s’achève par une pirouette facile. Le revirement que nous découvrons vient minimiser les effets de l’histoire, en atténue le fantastique pour la transformer en affreux cauchemar. C’est un manque d’audace assez classique, une tromperie scénaristique qui empêcha déjà L’Armoire Volante de Carlo Rim ou Notre Histoire de Bertrand Blier d’être des chefs d’œuvre. Mais après tout, il nous suffit de revoir le film d’Hackford sans les cinq dernières minutes. Il fera encore deux heures quinze et méritera enfin nos éloges inconditionnels. 

Objection : ça mérite 9/10

J'avoue avoir quelques difficultés à comprendre pourquoi ce film n'est pas autant reconnu qu'il devrait être. Mais bon, j'imagine que c'est pour cela que l'on dit que les goûts sont dans la nature. Bref, 8 ans avant de se fritter au diable en personne dans Constantine, Keanu ...

Lire la suite
9
Dennis

Ce film a plus de dix ans et pourtant il a vraiment très bien vieilli. Certes, on y retrouve la sacrosainte morale américaine comme étant l'idéal à atteindre, mais on évite le happy end cliché au profit d'une fin plutôt intelligente et poussant à la réflexion. Si on ...

Lire la suite
8
Paul de Senquisse

Immanquable ! L'associé du diable est une fable savoureuse, ironique et cruelle assurément malicieuse et bien menée. Drôle plus que grinçant c'est un régal visuel et de répliques exceptionnelles. Al Pacino est parfait en satan hilarant. Ces répliques sont incroyablement ...

Lire la suite
7
Amélie Lassalle-Rambès
A voir également
Affiche du film ASTRO BOY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONSTANTINE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PARKER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film REC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés