L'ÉTALON

1970
86 mn
À la carte à partir de 8.99 €

1970
86 mn
Pour Bourvil (chauve) et des décors incroyables ( Port Bou, Espagne)
Afin de satisfaire les épouses délaissées par leurs maris sans nuire aux bonnes moeurs et à la moralité publique, Chaminade, un vétérinaire, leur propose les services d'un CRS sous contrôle de l'Etat. Son entreprise se développe et il s'engage dans la reconnaissance de son idée à l'Assemblée nationale, grâce à l'entremise d'un député bègue.
À la carte à partir de 8.99 €
Comédie
France
- 12 ans
VF

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Si on y regarde de plus près, L’Etalon de Jean-Pierre Mocky a le pitch d’un film porno ! En effet, on y suit Chaminade (André Bourvil) un brave vétérinaire qui, après avoir sauvé du suicide une femme sexuellement insatisfaite, réalise que la plupart de ses contemporaines sont en manque de mâle en rut. Qu’à cela ne tienne ! Gérant une flopée d’hommes virils au comportement d’étalons, il se met en tête de monnayer les services de ceux cis afin de satisfaire une ribambelle de femmes au foyer particulièrement frustrées… Avec pour but final que les saillies de ces dames soient un jour remboursées par la Sécurité sociale !

Réalisé en 1969 en plein âge d’or du mouvement de libération des femmes, L’étalon permet à Mocky de casser l'image de misogyne qu’il se coltinait à l’époque tout en s’attaquant, comme à son habitude, à certaines valeurs en place, qu’elles soient d’ordre patriarcales ou catholiques. Les flics, les beaufs, les vacanciers et même un percepteur étant au passage caricaturés dans une véritable atmosphère de moquerie ambiante typiquement Mochy-esque.

Interviewé à l’époque sur son film par un journaliste de « Combat », le frondeur Jean Pierre Mocky déclarait un peu énervé :   Je ne puis supporter la vie telle qu’elle est actuellement. La société d’aujourd’hui me met mal à l’aise ; elle est totalement inéquitable. Et les années passant, tout va de pire en pire. Ceux qui me croient nihiliste ne voient de mes films que les élements négatifs. Mais si je les montre, c’est pour faire réagir les gens.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA GRANDE LESSIVE ! (Une autre collaboration hors norme entre Bourvil et Jean Pierre Mocky) ou encore THEMROC (Signée Claude Faraldo, une comédie noire anarchiste qui s'attaque aux travers de la société).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné