LA FEMME DU VÈME

Parce que le film est le 3ème de Pawel Pawlikowski, juste avant Ida
Drame - 2011 - France|Royaume-Uni|Pologne - 80 MIN - VO - Tous publics
Tom Ricks, un écrivain anglais est en panne d'inspiration. Sa femme qui vient de le plaquer refuse qu'il voie leur fille. Il erre alors dans les rues de Paris, s'endort dans un bus, se fait piquer bagages et papiers, échoue dans un hôtel miteux et devient veilleur de nuit dans un lieu bizarre... Mais qui est cette femme magnétique qui semble connaître son destin ?

Réalisé par

4.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gael Golhen
Gael Golhen
CHRONIQUEUR
Une précision pour commencer : la Femme du V n'habite pas au 5 ème Etage, mais dans le Vème arrondissement de Paris. Et d'ailleurs, le héros n'est pas une femme, mais Tom Ricks, un écrivain anglais en panne d'inspiration. Sa femme qui vient de le plaquer refuse qu'il voie leur fille. Il erre alors dans les rues de Paris, s'endort dans un bus, se fait piquer bagages et papiers, échoue dans un hôtel miteux et devient veilleur de nuit dans un lieu bizarre...  

En adaptant le best-seller de Douglas Kennedy, Pawel Pawlikowski - réalisateur né en Pologne, établi en Grande-Bretagne - propose donc moins un voyage touristique que l'exploration des abîmes de l'inconscient. Pour nous guider, Ethan Hawke superbe de bout en bout dans le rôle de cet écrivaillon au bout du rouleau. Face à lui, dans le rôle de cette femme un peu mystérieuse, rencontrée par hasard (vraiment ?), et qui semble contrôler son destin (ah bon ?), Kristin Scott Thomas joue la rouerie suave avec une délicatesse parfaite...

On vous laisse glisser avec Tom, dériver le long de ses délires diffus et on se retrouve après le film

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Ethan Hawke

De Palma entraîne le spectateur dans un univers de faux-semblants qui évoque le film de Pawel Pawlikowsk

Pawel Pawlikowski

Pour les dérives cauchemardesques d'un étranger à Paris

BEFORE SUNRISE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS