Bande Annonce de LA GRANDE LESSIVE (!)Découvrez la bande Annonce de LA GRANDE LESSIVE (!) sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/722/fond/722_w_500.jpg
Jean-Pierre Mocky
BourvilFrancis BlancheJean PoiretJean TissierMarcel PérèsMichael LonsdaleRoland DubillardAlbert PilletteAlix MahieuxAndré Numes FilsLuc DelhumeauRoger LegrisEdith KerPierre DurouRenée Gardès

LA GRANDE LESSIVE (!)

94 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Pierre Mocky.

Casting : Bourvil, Francis Blanche, Jean Poiret, Jean Tissier, Marcel Pérès, Michael Lonsdale, Roland Dubillard, Albert Pillette, Alix Mahieux, André Numes Fils, Luc Delhumeau, Roger Legris, Edith Ker, Pierre Durou. Renée Gardès

Synopsis :  M. Armand Saint-Just, un professeur de lettres dans un lycée parisien, décide de lutter contre la télévision abrutissante, responsable des effets néfastes sur ses élèves. Avec l’aide de quelques amis, un prof de gymnastique, et un vieil anarchiste auxquel se joint un dentiste, il part à la conquête des antennes de télévision qu’il neutralise avec  des sulfateuses garnies d'un produit spécial brouilleur d'ondes hertziennes. 

Scénario : Jean-Pierre Mocky.
Musique : François de Roubaix.
Pays : France
Tags : Comédie, Inattendu, Sofilm Summercamp Festival 2016, A la télévision, L'éducation nationale, Des futurs proches.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le tournage de La Grande lessive (!) commence à Paris le 1er avril 1968, un mois avant les premiers évènements de mai, et se révèle être un véritable document sociologique sur le climat contestataire qui régnait en France à cette époque. Au moment où la société française, en pleine ébullition, discute sur l’avenir de l’éducation, de l’enseignement et de l’information, Mocky réalise un pamphlet sous le ton de la comédie loufoque. Mocky a montré avec ce film un culot monstre et une forme d’insolence en faisant du doux et comique Bourvil un prof de français contestataire enragé contre la mauvaise influence de la télévision sur la santé et les études des enfants. Latiniste, vêtu en col Mao, Bourvil s’appelle Saint-Just, et décide de faire tout sauter  avec sa bande de joyeux anarchistes armés de sulfateuses pour saboter les antennes de télévision.

Employant le vaudeville et la caricature, Mocky tire tout azimut : politiques, journalistes et téléspectateurs sont égratignés dans un ballet comique, décapant et surréaliste, des gags visuels répondent aux dialogues absurdes. La Grande lessive (!) est le second film en couleurs de Mocky qui travaille l’image de manière picturale par l’opérateur Marcel Weiss.

Tous les acteurs s’en donnent à cœur joie, de Francis Blanche en dentiste volontiers travesti à l’exquis poète Roland Dubillard, en passant par Jean Tissier, l’inoubliable interprète de Messieurs les ronds de cuir.

Tourné sous le titre Le Tube, le film que vous venez de voir a été rebaptisé La Grande Lessive (!) par les distributeurs pour profiter du succès de La Grande vadrouille. Ce titre imposé à  Mocky comporte d’un point d’exclamation entre parenthèses sur le générique et tout le matériel publicitaire pour exprimer son désaccord.

La Grande lessive (!) est devenu un classique de la comédie. Mocky s’inspire du cinéma populaire des années d’avant-guerre comme La Dame de chez Maxim’s, Mon député et sa femme, Miquette et sa mère, l’Ecole des cocottes, des films de Pierre Colombier ou de René Clair, du théâtre de boulevard, des chassés-croisés de Feydeau à Yves Mirande. Il emploie les mêmes ressorts, gags et clichés mais les renouvelle et transforme le genre par la caricature et les coups de griffe aux institutions. Nous sommes dans l’univers de Mocky : on reconnaît son goût pour les seconds rôles, les contre-emplois, l’absurde et sa préoccupation pour les sujets de société. Ce qui retient aussi l’attention dans La Grande lessive (!) c’est la prédilection de l’auteur pour les marginaux, les oubliés, les rebelles et les gens simples auxquels Mocky donne une épaisseur, une existence sociale et politique au-delà de la comédie. Interprétés par les acteurs que Raymond Chirat a nommé les « excentriques » et que Mocky a employé dans Snobs !, Un Drôle de paroissien, Les Compagnons de la Marguerite ou la Cité de l’indicible peur ils trouvent chez Mocky le moyen de s’exprimer et d’exister dans le cinéma français de la fin des années soixante.

Après le drôle de paroissien, Bourvil en redemande et se joint à nouveau à la folie de Mocky. Le trio de tête est reconstitué : Bourvil, Blanche, Poiret! Entre les deux films mon coeur balance. La couleur peut-être fait la différence avec le drôle de paroissien. Celle ...

Lire la suite
7
Alligator

La Grande Lessive (!) est une satire pleine de poésie réalisé par Jean-Pierre Mocky coécrite par Alain Moury et Claude Pennec qui met en scéne la croisade de Armand Saint-Just (joué par le magnifique Bourvil), un professeur de lettres dans un lycée parisien, qui constate ...

Lire la suite
8
Eric31

Décidément, les années 60 ont été très prolifique pour cette grande gueule de Mocky. Ce film est un des meilleurs du cinéaste, il s'attaque à la télévision, qu'il accuse de tout les maux de la société. Une oeuvre joyeusement anarchique et un joli foutoir pour scénario, ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel
A voir également
Affiche du film LES COMPAGNONS DE LA MARGUERITE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ETALON

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALLIANCE CHERCHE DOIGT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L IBIS ROUGE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés