LA PERSISTENTE

Parce que le film ne renie pas Crash de Cronenberg, mais en version pyrénéenne
Science-fiction - 2018 - France - 21 MIN - VF - Tous publics

S’emparant de nombreux codes du film de genre dans un premier degré assumé et avec une candeur bienvenue (soulignons le caractère puissamment romantique du film), ce court métrage de Camille Lugan (scénariste formée à la Fémis) convoque nombre de références tout en trouvant une voie propre, originale et pour le moins intrigante. Entre réminiscences de films célébrant les noces...

5.5 / 10
5.5 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

S’emparant de nombreux codes du film de genre dans un premier degré assumé et avec une candeur bienvenue (soulignons le caractère puissamment romantique du film), ce court métrage de Camille Lugan (scénariste formée à la Fémis) convoque nombre de références tout en trouvant une voie propre, originale et pour le moins intrigante. Entre réminiscences de films célébrant les noces mécaniques et fusionnelles d’un homme et de sa machine (de Crash à Christine) et emprunts au western (dont sont reprises nombre de figures), La Persistente s’est imposé en belle anomalie au sein d’un cinéma français de genre certes, dit-on, en plein renouveau, mais souvent, tout de même, un peu compassé…

Réalisé par

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Harold Torres

Parce que ce film raconte une histoire d'amour aussi inattendue que poignante, entre une jeune fille et un grand manège de foire.

Camille Lugan

Parce que c'est le film de chevet de tous les motards, ainsi que des nostalgiques de la contre-culture des sixties.

NORTEADO