Bande Annonce de LE CRIME DES ANGESDécouvrez la bande Annonce de LE CRIME DES ANGES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/13567/fond/13567_w_500.jpg
Bania Medjbar
Franck LibertHamza BaggourMoussa MaaskriYoucef AgalYsmahane YaqiniDaouda DananirElia FrehiaJean-Jérôme EspositoMike NguyenMourad Tahar BoussathaOurdia BelarbiSaaphyra

LE CRIME DES ANGES

78 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Bania Medjbar.

Casting : Franck Libert, Hamza Baggour, Moussa Maaskri, Youcef Agal, Ysmahane Yaqini, Daouda Dananir, Elia Frehia, Jean-Jérôme Esposito, Mike Nguyen, Mourad Tahar Boussatha, Ourdia Belarbi. Saaphyra

Synopsis : A Marseille, Akim et ses potes trouvent le moyen de détourner l’argent d’une subvention publique. Lorsqu’il doit rembourser, Akim va à la rencontre de vrais truands qui l’entrainent dans la spirale du crime.

Scénario : Bania Medjbar.
Musique : Bedis Tir, Imhotep.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Marseille, de moins de 90 minutes, Banlieue, Adolescents français, Criminels français, Adolescents à problème, Drame.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le Crime des anges est le premier long métrage de Bania Medjbar, Marseillaise d’origine algérienne, née en 1962. Rapidement attirée par le cinéma, elle entame une carrière de documentariste remarquée, avec des films sélectionnés au Festival International du documentaire de Marseille, mais aussi au Festival de Clermont-Ferrand et même à la Quinzaine des réalisateurs, à Cannes.

Avec ce premier long métrage, elle met en scène le quotidien d’Akim et de sa bande de copains des quartiers Nord de Marseille qui, pour échapper au ʺsystèmeʺ qui semble les condamner à une vie médiocre, vont monter une petite escroquerie, à l’origine d’une vertigineuse descente aux enfers. A l’opposé, Nadia, la sœur d’Akim, est l’archétype de la ʺbeuretteʺ intégrée qui fera tout pour empêcher l’issue fatale.

Le titre du film est titré d’un poème du Portugais Fernando Pessoa : « Créer, [...] c’est le crime des anges qui ont cru pouvoir avoir un meilleur ciel. » Ce texte « reflète la psychologie des personnages, explique Bania Medjbar : ils voudraient tous avoir un meilleur ciel, et leur désir est si fort qu’ils en perdent la notion du bien et du mal. » C’est notamment sur des musiques de Pascal Perez, alias Imhotep du groupe IAM, qu’elle a filmé leurs tragiques destinées. 

Le film que vous venez de voir a pu, enfin, être présenté début 2018, au terme d’un parcours long et chaotique. Malgré son expérience de réalisatrice et sa connaissance des milieux cinématographiques français, puisqu’elle fut également directrice de casting pour de nombreux cinéastes – notamment Brigitte Roüan, Abbas Kiarostami ou Laurent Cantet –, Bania Medjbar eut bien du mal à mener son projet à bon port. C’est au milieu des années 2000 qu’elle avait commencé le scénario de ce qui allait devenir le Crime des anges. L’attente fut donc très longue. « Je n’en pouvais plus, ça me rendait physiquement malade », déclarait-elle au quotidien la Provence en novembre 2016, alors que le tournage venait de commencer, mais qu’elle n’était pas encore au bout de ses peines.

Produit par une toute petite structure – les films du Goéland –, pour un budget dérisoire de 13.000 €, avec des techniciens et des acteurs tous bénévoles, le Crime des anges ne put être achevé – via le site internet de financement participatif : KissKissBankBank – que grâce à de généreux donateurs, célèbres ou inconnus, dont les noms apparaissent à la fin du générique de fin. Si une grande partie de la distribution est composée de non-professionnels, ce n’est pas le cas de Youcef Agal, auquel la cinéaste confia le rôle principal, celui d’Akim. Né en Algérie, Youcef Agal grandit à Marseille et commença à faire l’acteur dans des courts métrages réalisés entre copains. En 2017, après le tournage du Crime des anges, on le retrouva brièvement aux côtés de Marina Foïs, dans l’Atelier de Laurent Cantet.

Par ailleurs, l’inquiétant « Beaux yeux » est incarné par Moussa Maaskri. Egalement né en Algérie, il était arrivé à Marseille en 1967, à l’âge de 5 ans. D’abord tenté par le football, il prit des courts d’art dramatique et fit ses débuts au Théâtre de la Criée, sous la direction de Marcel Maréchal. Il entamera sa filmographie en 1991, dans la comédie réalisée et interprétée par l’humoriste Alex Métayer : Mohamed Bertrand-Duval. Depuis, il s’est fait une spécialité des rôles de méchants, voire de très méchants, notamment dans Bye-Bye de Karim Dridi, Truands de Frédéric Schoendoerffer, l’Immortel de Richard Berry ou la French de Cédric Jimenez. Dans un tout autre genre, on aperçoit Moussa Maaskri dans le très people clip d’Inch’Allah, la chanson de Grand Corps Malade.

 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Moussa Maaskri
  • Pas si éloigné
    A la rencontre des jeunes de Marseille dans leur habitat naturel. Un film sensible et sans clichés, qui montre le fossé existant entre les quartiers riches et pauvres de la ville.
  • Egalement realisé par
    Bania Medjbar
  • Dans le même genre
    Un premier film coup de poing sur la jeunesse des banlieues, sur fond de trafic de drogue. La force du film est de prendre un point de vue féminin.
A voir également
Affiche du film Les insoumis

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BOUT PORTANT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SWAGGER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CAMILLE REDOUBLE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA BRUME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GASTON LAGAFFE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE FORTRESS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE MADELEINE

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA MORT DE STALINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés