Bande Annonce de LE DIABLE ROSEDécouvrez la bande Annonce de LE DIABLE ROSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1892/fond/1892_w_500.jpg
Pierre B. Reinhardt
Brigitte LahaieMarie-Christine DemarestMario PecqueurPierre DorisRoger CarelAngelica BartheFrederic EveJean-Christophe SyllaJezabel BoisseauMarina BorringerGisèle TouretJeanne HervialeMark Henry

LE DIABLE ROSE

80 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pierre B. Reinhardt.

Casting : Brigitte Lahaie, Marie-Christine Demarest, Mario Pecqueur, Pierre Doris, Roger Carel, Angelica Barthe, Frederic Eve, Jean-Christophe Sylla, Jezabel Boisseau, Marina Borringer, Gisèle Touret, Jeanne Herviale. Mark Henry

Synopsis : En 1944, dans une petite cité balnéaire de la côte normande, une agréable maison close, fait courir le tout Paris. Les filles, belles et peu farouches, chantent, se déshabillent et couchent avec des résistants énamourés et des soldats Allemands dans le but de soutirer quelques confidences.

Scénario : Jean-Philippe Berger.
Musique : Christian Bonneau.
Pays : France
Tags : Érotique, Gens du spectacle, En petite tenue, PLUS DE RIRE, Seconde Guerre mondiale, PLUS DE RIRE.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Films de guerre, nudie, comédie paillarde, cinéma de caf’conc' … le Diable rose, est un peu tout ça. Mis en scène par Pierre Reinhard, stakhanoviste du porno franchouillard, cette gaudriole pelliculée nous emmènes en 1944 dans la Normandie occupée.

Plus exactement dans un cabaret/bordel nommé le Diable rose ou l’une des effeuilleuses/prostituées de ce lieu de débauche va  coucher avec des soldats allemands pour amener quelques informations vitales à la Résistance française. Equivalent fauché et foutraque  - mais sympathique quand même -  du Black Book de Paul Verhoeven, le Diable rose, sortit furtivement dans une salle de quartier du nord de Paris à la fin des années 80, a aussi le goût et l’odeur d’une pièce de boulevard. Et ce à cause de la présence au générique de deux célèbres seconds rôles du théâtre, de la télé et du cinéma français. En l’occurrence Roger Carel et Pierre Doris, qui rivalisent de cabotinage éhonté dans les rôles respectifs d’un patron d’un bordel adipeux et paillard et d’un général allemand porté sur le cul.

La preuve, c’est que Roger Carel a droit à une scène de sexe - très soft certes -  mais en compagnie de Brigitte Lahaie, star du X français des années 70  qui, avec le Diable rose tentait une nouvelle fois de se reconvertir comme actrice traditionnelle. Ce qui ne l’empêche pas, au passage, de se dénuder allègrement dans plusieurs séquences du film. 

Certains ont pu reconnaître dans le rôle de monsieur Maurice, patron du Diable rose, un certain Pierre Doris, acteur au  physique de bonhomme Michelin, décédé le 27 octobre 2009 à l’âge canonique de 90 ans. Pierre Doris s’est rendu célèbre dans les années 50 comme chansonnier avec des sketches à l’humour noir et cynique qui influencèrent certains humoristes comme Jean Yanne ou Pierre Desproges.

Très populaire dans les cabarets et au théâtre, Doris aura eu moins de chance avec le cinéma puisqu’il aura  cumulé beaucoup de seconds rôles dans des comédies à l’ humour atomiquement con comme  le Furher en folie, On n’est pas sortit de l’auberge, l’Emir préfère les blondes ou On l’appelle catastrophe. Pourtant, le comédien rondouillard valait mieux que ça comme il le prouva au tout début des années 70 en interprétant à la télévision le rôle d’un garde barrière recueillant un orphelin dans la Maison des bois, un feuilleton signé Maurice Pialat. Quant à Roger Carel, qui en fait des tonnes en général Von Goteborg, il a également eu une carrière hallucinante au théâtre, à la télé et au cinéma puisqu’il a aligné pas moins de 200 rôles différents en 55 ans de carrière. Mais Carel est surtout connu comme étant l’une des plus grandes voix du doublage français puisqu’il a prêté ses cordes vocales à Benny Hill, Astérix,  Kermitt la grenouille du Muppets Show et C 3PO  le robot des Stars Wars.

Il a également été la voix française de Peter Sellers, Peter Ustinov et même Charlie Chaplin qu’il doubla pour le Dictateur.  Ne se prenant jamais au sérieux, adorant son métier, Carel a résumé son état d’esprit en donnant comme titre à son autobiographie : « J’avoue que j’ai bien ri ». Y compris certainement sur le tournage du Diable rose… 

A voir également
Affiche du film FRENCH LOVE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film N OUBLIE PAS TON PERE AU VESTIAIRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DATE LIMITE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film IL RESTE DU JAMBON ?
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés