LES ANGES DÉCHUS

Parce que tout le film se déroule de nuit
Drame - 1997 - Hong-Kong - 95 MIN - VM - HD - Tous publics
À Hongkong, un assassin désabusé décide, au bout de trois ans, de mettre fin à son association avec la femme qui lui fournit ses contrats qui est aussi sa maîtresse. Il rencontre alors un homme qui a perdu la parole en mangeant des ananas périmés et qui survit en menant une activité étonnamment lucrative...
7.7 / 10
7.7 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

À Hongkong, un assassin désabusé décide, au bout de trois ans, de mettre fin à son association avec la femme qui lui fournit ses contrats qui est aussi sa maîtresse.

Il a alors une liaison alors avec une autre femme, une Chinoise excentrique qu’il a rencontrée dans un bar.

Une nuit, le tueur rencontre un homme qui a perdu la parole en mangeant des ananas périmés. Celui-ci gagne sa vie en ouvrant par effraction des boutiques fermées pour y travailler à la place de leur propriétaire. Le muet est amoureux d’une femme, mais celle-ci ne pense qu’à son précédent compagnon.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver MEURTRE D'UN BOOKMAKER CHINOIS (Parce qu'on retrouve chez Wong Kar-wai quelque chose du cinéma de John Cassavetes : un cinéma inclassable, en partie improvisé, qui flirte avec le genre pour mieux le transformer.) ou encore P.T.U. (Parce que ce polar de Johnny To se déroule intégralement de nuit, dans un quartier populaire de Hongkong. Une ambiance qui rappelle celle des "Anges déchus".).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné