LES COMPAGNONS DE LA MARGUERITE

À partir de 8.99 €
Parce que Mocky a été interdit de mairie pour y tourner son film
Comédie - 1967 - France - 90 MIN - VF - Tous publics

 

Matouzec restaure les vieux manuscrits à la Bibliothèque nationale. Il s’ennuie avec sa femme et voudrait divorcer, mais elle refuse. L’idée lui vient alors de procéder à un échange par petite annonce, et de falsifier les registres de l’Etat civil. Se présente alors un couple, dont le mari n’est autre qu’un policier qui flaire une affaire de mœurs d’un nouveau genre…

 

Réalisé par

7.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Après l’échec de la Bourse et la vie avec Fernandel, réalisé en couleurs pour la Columbia, Mocky revient au noir et blanc avec Les Compagnons de la marguerite, rompt avec le bizarre et l’excessif pour un scénario logique mais totalement irrationnel. Il dépeint un monde déséquilibré et poétique, avec une certaine insolence et un goût du féroce. Toutes les institutions de la police, de l’administration, de la télévision, de la magistrature sont brocardées avec une drôlerie constante, assaisonnées au vitriol, ce qui n’est pas sans rappeler l’univers de Jacques Prévert, Raymond Queneau, Eugène Ionesco ou Marcel Aymé.

Les Compagnons de la marguerite est une fable à l’humour grinçant, qui cloue au pilori  le mariage. La caricature employée par Mocky offre des situations inattendues, des rebondissements burlesques. C’est un cinéma qui prend pour mot d’ordre la formule du héros interprété par Claude Rich  et ses comparses: « Faut que tout saute, qu’on en finisse avec les entraves de toutes sortes qui entravent l’individu ».

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Jean-Pierre Mocky

LES POINGS DANS LES POCHES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité