MA SAISON PRÉFÉRÉE (VERSION RESTAURÉE)

1993
122 mn
Inclus dans l’abonnement

1993
122 mn
Parce que Chiara Mastrioanni y joue la fille de sa propre mère dans la vie, Catherine Deneuve
Berthe vit seule à la campagne. Un premier accident vasculaire la contraint d'accepter aller vivre chez sa fille et son gendre, notaires dans une petite ville de province. Elle revoit aussi son fils, neurologue à Toulouse, lors d'un réveillon. Retournée chez elle, Berthe fait une rechute, plus grave. A travers ces épreuves, le frère et la soeur renouent avec difficulté, s'interrogent sur...
Inclus dans l’abonnement
Drame
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Dixième long métrage d’André Téchiné, tourné en 1992 dans la région de Toulouse, Ma saison préférée est une chronique provinciale et intimiste que le cinéaste a ciselé avec son scénariste favori depuis Les Soeurs Bronté, Pascal Bonitzer.

Après un malaise, Berthe, qui vivait seule dans sa maison de campagne, accepte sans plaisir d’aller vivre chez sa fille Emilie et son gendre, un couple de notaires. Son caractère « peau de vache » fait des étincelles. La tension monte lors d’un repas de Noël chez Emilie au cours duquel son frère Antoine, neurologue, raccompagne sa mère chez elle. Quelques mois plus tard, un nouveau malaise vasculaire aggrave la santé de Berthe. Malgré leurs rapports conflictuels, le frère et la sœur se rapprochent, se remémorent leur jeunesse et leurs rêves, s’interrogent sur les années qui s’écoulent et sur l’amour fusionnel qui les unit, tandis que les jeunes enfants d’Emilie affrontent leurs premiers pas dans l’âge adulte et que Berthe se meurt. Téchiné montre les cicatrices de l’âme, toujours vives, et les fragilités de chaque génération.

Présenté en compétition au festival de Cannes de 1993, le film avait été applaudi pour l’élégance pudique de la réalisation, qui ose aussi quelques éclats de violence et de comédie, et pour son interprétation magnifique, dominée par le frère et la sœur, Daniel Auteuil et Catherine Deneuve, justes dans les hésitations et les blessures des personnages, et Marthe Villalonga, parfaite d’émotion dans le rôle de la mère.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver AMOUR (De Michael Haneke, 2012. Autre drame débutant avec une attaque cérébrale qui vient désordonner la vie d'une famille.) ou encore SELECT HÔTEL (De Laurent Bouhnik, 1997. Autre film sur la relation entre un frère et une soeur.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film