Bande Annonce de SILVIO ET LES AUTRESDécouvrez la bande Annonce de SILVIO ET LES AUTRES sur FilmoTVhttp://
Paolo Sorrentino
Elena Sofia RicciEuridice AxenKasia SmutniakRiccardo ScamarcioToni ServilloAlessia FabianiAnna BonaiutoChiara IezziDario CantarelliRicky MemphisRoberto de FrancescoRoberto Herlitzka

SILVIO ET LES AUTRES

151 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Paolo Sorrentino.

Casting : Elena Sofia Ricci, Euridice Axen, Kasia Smutniak, Riccardo Scamarcio, Toni Servillo, Alessia Fabiani, Anna Bonaiuto, Chiara Iezzi, Dario Cantarelli, Ricky Memphis, Roberto de Francesco. Roberto Herlitzka

Synopsis : 2006, en Italie. Sergio Morra est un truand qui met des protituées dans les lits de politiciens afin de les faire chanter. Il vit avec sa complice Tamara, une jeune mère irresponsable et sans scrupules. Le couple décide d'aller à Rome où Sergio veut se rapprocher du pouvoir et de Silvio Berlusconi...

Scénario : Paolo Sorrentino, Umberto Contarello.
Musique : Lele Marchitelli.
Pays : France|Italie
Tags : Drame, Politique / Histoire, Des excentriques, Biopics politiques, Richesses.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Pour certains, c’est un fauve, un monstre, un clown… Pour d’autres, c’est un séducteur, un visionnaire, un modèle… Silvio Berlusconi a au moins une qualité : il ne laisse personne indifférent ! Capitaine d’industrie et homme politique, cette figure majeure de la vie publique italienne contemporaine s’est à la fois illustrée en produisant des émissions à paillettes et petites culottes mais aussi en dirigeant le gouvernement transalpin tout en discutant d’égal à égal avec les présidents Sarkozy, Poutine ou Obama !

Il était impensable que le 7e art ne finisse pas par s’intéresser à ce destin de cinéma. Dans « Silvio et les autres », Paolo Sorrentino livre un portrait à la fois terrible et pathétique d’un homme finalement bien seul au milieu du tumulte qu’il provoque, peuplé de courtisans et de proies.

Dans le rôle-titre, Toni Servillo excelle une fois de plus, incarnant le modèle grimaçant et redoutable d’une époque en perdition : la nôtre…

2 heures et 38 minutes. Il y a deux hypothèses avec le film que vous venez de regarder : soit vous avez été fascinés et emportés par le fond comme la forme, soit vous aurez trouvé la chose un peu longuette. Dans les deux cas, notez que Paolo Sorrentino a imaginé son film à la base comme un diptyque, intitulé « Loro uno » et « Loro due » dans sa version italienne, d’une durée de 203 minutes… Sans doute une des raisons pour lesquelles ces films n’ont pas figuré en compétition officielle lors du festival de Cannes 2018 dont ils étaient pourtant une des attractions attendues.

Sorrentino est en effet un habitué de la Croisette : tous ses films y ont été projetés depuis 2004… « Les conséquences de l’amour » cette année-là, « L’ami de la famille » en 2006, « Il divo » en 2008, (couronné du prix du jury, retraçant la carrière d’un autre leader politique italien controversé, Giulio Andreotti), « This must be the place » en 2011, « La grande bellezza » en 2013 et « Youth » en 2015. Le cinéaste transalpin, réputé pour sa mise en scène baroque, ample mais un brin démonstratif voire prétentieuse a aussi été distingué de l’autre côté de l’Atlantique par les Golden Globes et l’Oscar du meilleur film étranger en 2014 pour « La grande bellezza », dans lequel Toni Servillo, (un de ses acteurs-fétiches), incarnait un critique d’art désabusé et mondain, témoin coupable de la décadence de son temps…

Si l’on parle politique, le cinéma italien aime creuser ce sillon urticant : « Le caïman » de Nanni Moretti en 2006 proposait lui un portrait à charge de Berlusconi, « L’affaire Mattei » de Francesco Rosi en 72 enquêtait sur le meurtre d’un député patron de groupe pétrolier, sans oublier bien sûr des brûlots sociaux comme « Salvatore Giuliano », « Main basse sur la ville », « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon » ou « La mafia fait la loi » qui, même lors des années les plus sombres du pays, ont tenté de montrer du doigt et de la pellicule les périls d’une nation tourmentée…

Des bleus à l’âme.

À mes yeux un film aussi vilipendé par toute la presse bien-pensante, de Télérama au Nouvel Observateur en passant par Les cahiers du cinéma (et sans doute Les Inrockuptibles, mais je ne suis pas allé voir) ne pouvait qu'être séduisant. Car si Silvio et les autres était ...

Lire la suite
8
Impétueux

L'haleine d'un vieux

C'est toujours étrange de voir dresser le portrait au cinéma d'un homme toujours vivant. Berlusconi a 82 ans et a de moins en moins d'influence politique mais il poursuit sa quête obsessionnelle malgré son inéligibilité pour cause de fraude fiscale. Il continue de fasciner ...

Lire la suite
7
6nezfil

Vanité des vanités

Paolo Sorrentino est influencé par deux philosophies artistiques en apparence contradictoires : la comedia dell'arte d'une part, avec des personnages clownesques, bouffons, des situations loufoques, colorées, magnifiquement baroques et tragi-comiques en permanence, et le décadantisme ...

Lire la suite
7
Tom_Ab
 
le contexte
A voir également
Affiche du film POLISSE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GIBRALTAR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Il divo

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMOUR ET COMMERAGE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés