STALINGRAD

Bientôt disponible
0
Politique / Histoire - 1993 - Allemagne - 115 MIN - interdit aux moins de 12 ans
Hiver 1942, l'armée Allemande gagne peu à peu la Russie. Un des objectifs clés est Stalingrad.La-bàs la Vermacht fait face à une résistance inattendue, et souffre du froid terrible. Le lieutenant Hans Von Witzland et ses hommes montent malgré tout au front. Au gré des combat, son escouade perd la moitié de ses recrues, mais malgré tout le lieutenant avance, y compris lorsqu'il est...

Réalisé par

6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

La Bataille de Stalingrad est restée inscrite dans les pages des livres d’histoire comme un moment clé de la IIde guerre mondiale, la victoire de l’Armée rouge sur les troupes allemandes ayant sonné le début de la retraite pour les forces de l’Axe. Cette bataille, connue comme une des plus sanglantes mais aussi pour ne pas s’être pas passée en rase campagne, mais au cœur d’une ville, inaugurant ainsi une mythologie de combats urbains, reste tout autant inscrite dans l’histoire du cinéma, comme un fait de guerre parmi les plus filmés. Notamment par le cinéma Russe. Le cinéma Allemand s’en réempare en 1993 lorsque Joseph Vilsmaier raconte le périple d’un peloton tentant d’échapper à la débâcle.
Stalingrad renouera avec le principe des énormes coproductions européennes des années 50 : budget imposant, figurants par milliers, tournage sur cinq mois pour terminer couvert d’éloges et de prix, choses qui ne s’étaient plus vues pour un film allemand depuis une autre oeuvre aussi épique qu’antiguerre : Das boot. Au final, Stalingrad ne s’avèrera néanmoins pas aussi rentable que le film de Wolfgang Petersen. Il y a certaines batailles que l’on perd éternellement.

Le contexte

Joseph Vilsmaier

LE PIANISTE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS